Rencontre Netanyahu-Kerry dimanche à Rome
Rechercher

Rencontre Netanyahu-Kerry dimanche à Rome

Les deux hommes devraient discuter de l'état des négociations de paix israélo-palestiniennes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Jérusalem, le 24 novembre 2015. (Crédit : Matty Stern/Ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Jérusalem, le 24 novembre 2015. (Crédit : Matty Stern/Ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu va rencontrer dimanche à Rome le secrétaire d’Etat américain John Kerry pour discuter de l’état des négociations de paix israélo-palestiniennes, selon des responsables américain et israélien mercredi.

Netanyahu et Kerry se verront pour évoquer des « questions liées à la paix et à la sécurité », a indiqué un responsable israélien qui a requis l’anonymat.

Le porte-parole du département d’Etat John Kirby a confirmé que plusieurs sujets seraient abordés, mais les observateurs ont noté que la rencontre va intervenir juste avant la publication par le quartet pour la paix au Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU) d’un rapport sur les moyens de relance des efforts de paix.

Ce groupe va probablement critiquer la politique israélienne en Cisjordanie.

John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)
John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)

« Il y a plein de sujets à venir qui méritent des discussions entre Etats-Unis et Israël », a dit Kirby, citant notamment la crise en Syrie et les efforts anti-terroristes dans la région.

« Le quartette prépare un rapport sur la situation sur le terrain. Il inclura des recommandations qui aideront à éclairer les discussions internationales sur la meilleure façon de faire avancer une solution à deux Etats », a-t-il ajouté.

Selon Kirby, ce rapport reflètera « largement » les précédents avis du quartet émis en septembre dernier. Celui-ci avait souligné que « les activités de colonisation constantes et le grand nombre de démolitions de bâtiments palestiniens » étaient de nature à « dangereusement mettre en péril la viabilité » d’une solution à deux états, un israélien, un palestinien.

Netanyahu s’est récemment entretenu au téléphone avec la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, et il a également discuté avec le président russe Vladimir Poutine à propos « d’aspects clés du processus de paix israélo-palestinien », selon une source russe.

Les dernières négociations directes entre Palestiniens et Israéliens remontent au printemps 2014, sous la tutelle de John Kerry, mais elles ont échoué et sur le terrain, les violences ont repris ces derniers mois.

Netanyahu a rejeté l’actuelle initiative française pour une conférence de paix internationale à laquelle l’Union européenne vient d’apporter son appui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...