Rivlin refuse la demande de clémence pour Elor Azaria
Rechercher

Rivlin refuse la demande de clémence pour Elor Azaria

Les parents de l'ancien soldat ont à nouveau demandé de réduire sa peine

Elor Azaria, condamné pour homicide involontaire pour avoir abattu un attaquant palestinien neutralisé en mars 2016, devant le tribunal militaire de la Kirya à Tel Aviv, le 30 juillet 2017. (Crédit : Flash90)
Elor Azaria, condamné pour homicide involontaire pour avoir abattu un attaquant palestinien neutralisé en mars 2016, devant le tribunal militaire de la Kirya à Tel Aviv, le 30 juillet 2017. (Crédit : Flash90)

Le président Reuven Rivlin a déclaré ne pas vouloir réduire la peine de 14 mois d’Elor Azaria, en réponse à la nouvelle demande des parents d’Azarie soumise à la résidence du président dimanche.

Les parents de l’ancien soldat de l’armée israélienne, qui purge une peine de prison pour avoir achevé un terroriste palestinien blessé au sol en mars 2016, ont demandé au président Reuven Rivlin de gracier leur fils.

Oshra et Charlie Azaria, les parents d’Elor Azaria, ont envoyé la demande dimanche, qui est soutenue par 55 législateurs et ministres du cabinet, y compris le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ils demandent au président de reconsidérer son premier refus de réduire la condamnation d’Azaria, « à la lumière de la demande du premier ministre, des ministres et des députés, y compris le ministre de la Défense Avidgor Liberman ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...