Rechercher

Ronni Gamzu démissionne de son poste à Ichilov après 7 ans à la tête de l’hôpital

L'ancien DG de la Santé et responsable chargé de la lutte contre le COVID dit qu'il continuera à travailler sur l'innovation et pourrait se présenter pour une fonction publique

Le professeur Ronni Gamzu, directeur de l'hôpital Sourasky de Tel Aviv, lors de la conférence annuelle du groupe 'Besheva' à Jérusalem, le 15 mars 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le professeur Ronni Gamzu, directeur de l'hôpital Sourasky de Tel Aviv, lors de la conférence annuelle du groupe 'Besheva' à Jérusalem, le 15 mars 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ronni Gamzu a annoncé mercredi qu’il quittait son poste de directeur de l’hôpital Sourasky de Tel Aviv afin de laisser la place à la nouvelle génération.

Gamzu a dirigé l’hôpital, aussi connu sous le nom d’hôpital Ichilov, au cours des sept dernières années et a été membre de sa direction pendant 20 ans.

Dans une lettre aux employés de l’hôpital citée dans la presse israélienne, Gamzu a déclaré que « ces dernières semaines, j’ai décidé en mon âme et conscience de céder le rôle de directeur de l’hôpital pour laisser place à un leadership nouveau et innovant. »

« Le leadership public se mesure à la capacité de céder sa place à la génération suivante, même lorsque vous vous sentez à l’aise et en sécurité », a-t-il écrit. « C’est exactement à ce moment-là qu’un leader doit assurer la transition, et rafraîchir le style de gestion. »

Gamzu n’a donné aucune indication quant à la personne qui prendrait la relève après son départ.

Il a précisé qu’il ne couperait pas ses liens avec l’hôpital, mais qu’il prévoyait de continuer à contribuer au développement de l’établissement médical, notamment en travaillant sur l’innovation, en promouvant les technologies médicales et en s’engageant dans des activités internationales.

Vue générale de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv, le 10 novembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Gamzu a également fait allusion à une éventuelle candidature à une fonction publique, les médias israéliens spéculant sur son intention de devenir le prochain maire de Tel Aviv.

« J’examinerai l’intégration dans des postes publics et commerciaux – bien que je n’aie encore pris aucune décision à ce sujet », a-t-il écrit.

Il y a six mois, lors de l’enregistrement d’un podcast avec le journaliste de la Douzième chaîne, Nadav Perry, Gamzu avait déclaré qu’il n’avait pas exclu de se présenter contre le maire actuel de Tel Aviv, Ron Huldai, mais qu’il n’y avait pas encore réfléchi.

« On parle de moi comme d’un candidat et j’accepte cette proposition avec beaucoup de reconnaissance et de responsabilité », avait-il déclaré à l’époque.

Le chargé de la lutte contre le coronavirus Ronni Gamzu à une réunion de la commission du travail et des affaires sociales, à Jérusalem, le 19 octobre 2020. (Crédit : Shmulik Grossman/Knesset)

Avant de devenir directeur de l’hôpital, Ronni Gamzu a occupé le poste de directeur général du ministère de la Santé de 2010 à 2014 ; en juillet 2020, il a été nommé responsable national de la lutte contre le coronavirus. Il a mis fin à ses fonctions moins de six mois plus tard, en raison de relations tendues avec le gouvernement, dirigé par le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu.

Gamzu a par la suite accusé les dirigeants politiques d’avoir entravé ses efforts pour faire face à la pandémie et les a qualifiés de « lâches« , plus préoccupés par l’apparence que par la substance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...