Rechercher

Sécurité routière en Israël : Yaïr Lapid annonce un plan

Le Premier ministre, dont la sœur jumelle a été tuée dans un accident de voiture, a déclaré que d'autres pays ont considérablement réduit le nombre de décès et qu'il est temps pour Israël d'agir

Le Premier ministre Yair Lapid participant à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 18 septembre 2022. (Crédit : Ronaldo Schemidt/Pool Photo via AP)
Le Premier ministre Yair Lapid participant à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 18 septembre 2022. (Crédit : Ronaldo Schemidt/Pool Photo via AP)

Le Premier ministre Yair Lapid, dont la sœur jumelle Michal a été tuée dans un accident de la route en 1984, a déclaré dimanche que la ministre des Transports Merav Michaeli allait officiellement présenter un plan visant à améliorer la sécurité routière.

« Ce combat est au cœur de nos préoccupations », a déclaré Lapid.

« Je me souviens du moment où je suis rentré chez moi et que mes deux parents m’attendaient en pleurs à la porte. Ils m’ont dit que ma sœur avait été tuée dans un accident de voiture, à l’âge de 24 ans », a déclaré Lapid.

« Chaque accident dont vous entendez parler dans les médias brise une famille. Ce qui rend la situation encore plus terrible, c’est qu’un grand nombre de ces accidents pourrait être évité grâce à un travail adéquat », a-t-il ajouté.

« L’État d’Israël n’a pas fait assez pour lutter contre les accidents de la route. Ces dernières années, d’autres pays ont réussi à réduire les accidents mortels de dizaines de points de pourcentage parce qu’ils travaillaient correctement. Ce gouvernement va maintenant s’atteler à un réel changement et va travailler dans ce sens », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre qui partageait son anniversaire avec sa sœur, a écrit (en hébreu) une émouvante publication sur Facebook en 2018 après avoir été faussement accusé de mentir sur sa date de naissance pour s’attirer de la sympathie.

« Elle a été tuée dans un accident de voiture à l’âge de 24 ans. Depuis, mes anniversaires sont moins festifs. Ma famille et quelques amis tout au plus me retrouvent, mais nous ne faisons plus de fête », a-t-il écrit.

Le mois dernier, Michaeli a annoncé un plan pluriannuel visant à améliorer la sécurité routière espérant réduire d’au moins 50 % le nombre de victimes, avec notamment l’installation de 4 000 caméras de surveillance.

La cheffe du parti Avoda, Merav Michaeli, participant à une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 13 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dimanche, les chiffres officiels de l’Autorité nationale de sécurité routière (NRSA) indiquaient que 244 personnes avaient été tuées sur les routes israéliennes depuis le début de l’année.

Depuis la fondation de l’État en 1948, il y a eu 34 917 décès sur la route, dont 5 211 enfants.

Israël a été classé au dernier rang dans un récent rapport européen sur la sécurité routière comparant les pays de la région en fonction de leur capacité à réduire le nombre annuel de décès sur les routes au cours de la dernière décennie.

Selon le classement, les pays européens ont réussi en moyenne à réduire le nombre de décès sur la route de 31 % entre 2011 et 2021, alors qu’Israël n’a enregistré qu’une baisse de 4,7 % sur cette même période.

Selon le site d’information Ynet, Israël compte en moyenne six décès sur les routes par milliard de kilomètres parcourus, soit le double de la moyenne européenne.

Selon le plan du gouvernement, le pays sera divisé en groupes géographiques qui seront ciblés en fonction de leurs besoins spécifiques.

Il mettra particulièrement l’accent sur les conducteurs de la communauté arabe et les jeunes conducteurs, les poids lourds, les bus, les véhicules de transport et les deux roues.

Les secouristes et la police israélienne sur le site où un trou de 15 mètres est apparu dans le sol de l’autoroute principale à Tel Aviv, le 17 septembre 2022. (Crédit : Flash90)

Le plan quinquennal dépend de l’approbation du budget de l’État pour 2023, qui n’aura lieu qu’après les élections législatives du 1er novembre.

L’annonce de dimanche est intervenue en plein chaos dans le centre du pays, alors que les autorités tentaient de combler un trou de 15 mètres de profondeur qui s’est ouvert sur l’autoroute Ayalon de Tel Aviv.

Dimanche, Michaeli s’est rendue sur le site de l’affaissement de l’autoroute Ayalon – que l’on soupçonne d’avoir été causé par des travaux de construction sur le chantier de la Azrieli Spiral Tower, la deuxième tour la plus grande de la ville, située à proximité – et a déclaré que la sortie située à proximité de la bretelle de HaShalom ne serait rouverte qu’après une évaluation complète de la sécurité de la zone.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...