Israël en guerre - Jour 151

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Eitan Dov Rosenzweig, 21 ans : aussi bien artiste qu’intellectuel

Combattant dans le bataillon Shaked de la brigade Givati, tombé au champ d’honneur à Gaza, le 22 novembre 2023

Eitan Dov Rosenzweig présentant son projet artistique de fin d'études. (Autorisation)
Eitan Dov Rosenzweig présentant son projet artistique de fin d'études. (Autorisation)

Le sergent-chef Eitan Dov Rosenzweig, 21 ans, du bataillon Shaked de la brigade Givati, a été tué le 22 novembre 2023 à Gaza. Dov laisse derrière lui ses parents et quatre frères et sœurs.

Dov, qui a grandi dans l’implantation d’Alon Shvut dans le Gush Etzion, a fait ses études secondaires au lycée Yeshiva Naveh Shmuel à Efrat. Il est l’un des trois soldats de la même classe qui ont été tués pendant l’opération terrestre de Tsahal dans la bande de Gaza.

Le directeur de Yeshiva de Naveh Shmuel a décrit Dov comme « différent, fascinant, très talentueux, très curieux, une personne très intéressante et riche ».

Dov était connu pour son intellect exceptionnel et s’adonnait régulièrement à des séances d’étude supplémentaires au cours de ses études secondaires, tout en obtenant simultanément une licence en économie à l’Open University. Il visitait également des musées, lisait avec ferveur sur divers sujets et – chose inhabituelle pour quelqu’un issu de la communauté sioniste religieuse – était proche du groupe hassidique Gur à Jérusalem.

Dov était également un poète, un artiste de la parole et un artiste visuel doué. Son projet final en Terminale était une illustration complexe de quatre mètres de long détaillant des événements importants de l’histoire juive. L’école a déclaré qu’elle prévoyait d’imprimer un livre de la poésie et de l’art de Dov.

« Il n’y a pas beaucoup de garçons religieux qui se permettent de s’engager dans l’art, et le choix d’être un artiste est incompréhensible par rapport à l’image que la société se fait de l’homme religieux. Ce choix même dit déjà quelque chose sur lui », a déclaré à Ynet Porat Solomon, le professeur d’art de Dov.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.