Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Shin Bet: 4 Israéliens arrêtés en lien avec un « réseau de trafic d’armes » du Hezbollah

Ces résidents de Kafr Qasim et de Lod ont été recrutés par le groupe terroriste soutenu par l'Iran "pour distribuer des armes à différents groupes", selon l’agence

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Quatre suspects arrêtés pour leurs liens avec le Hezbollah et la contrebande d'armes en Israël (de haut en bas) : Muhammed Issa, Nuh Assam, Jalal Khursa et Ahmed Issa. À gauche : un engin explosif saisi lors de leur arrestation en juillet, image diffusée le 24 août 2023 (Crédit : Shin Bet)
Quatre suspects arrêtés pour leurs liens avec le Hezbollah et la contrebande d'armes en Israël (de haut en bas) : Muhammed Issa, Nuh Assam, Jalal Khursa et Ahmed Issa. À gauche : un engin explosif saisi lors de leur arrestation en juillet, image diffusée le 24 août 2023 (Crédit : Shin Bet)

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a révélé jeudi que quatre citoyens israéliens avaient été arrêtés en juillet pour leurs liens présumés avec le groupe terroriste du Hezbollah et pour leur implication présumée dans l’introduction en contrebande dans le pays d’engins explosifs de fabrication iranienne.

Selon le Shin Bet, trois habitants de la ville arabe de Kafr Qasim, dans le nord du pays, ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’avoir introduit en Israël « un grand nombre d’armes de qualité ». L’agence a déclaré que deux engins explosifs de fabrication iranienne, parmi d’autres armes, ont été saisis lors de leur arrestation.

Lors d’un raid distinct à Lod, une ville située dans le centre du pays, les forces de sécurité ont arrêté un autre Israélien qui prévoyait d’utiliser un engin explosif similaire pour commettre un attentat criminel à la bombe.

« L’enquête du Shin Bet a révélé que le Hezbollah était engagé dans le recrutement et l’exploitation d’un réseau de contrebandiers en Israël dans le but de distribuer des armes illégales inhabituelles à différents groupes, et même à des organisations criminelles », a déclaré le Shin Bet dans un communiqué de presse.

Le Shin Bet a identifié les suspects : il s’agit de Jalal Khursa, 28 ans, Ahmed Issa, 30 ans, et Muhammed Issa, 39 ans, qui sont originaires de Kafr Qasim et de Nuh Assam, 30 ans, originaire de Lod. Ils ont été inculpés mercredi pour diverses infractions liées aux armes. L’agence a ensuite publié les détails de l’enquête.

Une image publiée par le Shin Bet montre l’un des engins explosifs, qui ressemble à une mine Claymore.

« Cette affaire illustre une fois de plus les efforts déployés par les éléments terroristes du Hezbollah et de l’Iran pour utiliser les citoyens arabes d’Israël et ce, afin de perpétrer des actes terroristes contre l’État », a déclaré un haut responsable du Shin Bet.

« L’enquête a également révélé que la frontière entre [le terrorisme] et le crime [l’activité] est extrêmement ténue », a ajouté le responsable.

Le Hezbollah a été accusé par le passé d’être impliqué dans des tentatives de trafic d’armes et de drogues du Liban vers Israël.

Des responsables de la police ont prévenu, par le passé, que les armes introduites en contrebande dans le pays pour le compte d’organisations criminelles au sein de la communauté arabe seraient également utilisées pour des attaques terroristes en cas de résurgence de la violence entre Juifs et Arabes.

Ces derniers mois, des voix se sont élevées pour demander au Shin Bet d’intervenir et d’aider la police à réprimer la recrudescence des homicides et autres activités criminelles au sein des communautés arabes.

L’agence est déjà mandatée pour aider l’armée et la police à déjouer la contrebande d’armes en Israël, car les armes à feu ou les explosifs illégaux peuvent également être utilisés à des fins terroristes, et les groupes terroristes sont parfois impliqués dans des tentatives de contrebande.

La grande majorité des armes illégales en Israël et en Cisjordanie auraient été introduites en contrebande dans le pays via la Jordanie, les tentatives en provenance du Liban étant beaucoup moins nombreuses.

Fin juillet, l’armée a déjoué une tentative inhabituelle de trafic d’armes en provenance de Jordanie. Le type d’armes et leur origine n’ont pas été autorisés à la publication, l’enquête étant en cours.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.