SNL se moque de l’erreur Hitler – Assad de Spicer
Rechercher

SNL se moque de l’erreur Hitler – Assad de Spicer

Selon l’actrice Melissa McCarthy, le porte-parole de la Maison Blanche voulait en fait parler de “clubs de concentration” et s’excuse pour des propos tenus pendant la “Pâque juive”

L'actrice Melissa McCarthy incarne Sean Spicer, l'attaché de presse de la Maison Blanche, dans Saturday Night Live, le 15 avril 2017. (Crédit: capture d'écran Twitter)
L'actrice Melissa McCarthy incarne Sean Spicer, l'attaché de presse de la Maison Blanche, dans Saturday Night Live, le 15 avril 2017. (Crédit: capture d'écran Twitter)

L’actrice Melissa McCarthy a à nouveau incarné Sean Spicer, l’attaché de presse de la Maison Blanche, dans l’émission Saturday Night Live (SNL), pour se moquer des récents propos du porte-parole, qui, en discutant la situation en Syrie, a déclaré que même le dirigeant nazi Adolf Hitler n’avait pas utilisé d’armes chimiques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans le sketch, McCarthy, déguisée en lapin de Pâque, s’adresse à un groupe d’enfants cherchant des œufs à la Maison Blanche, et leur dit qu’elle veut s’excuser pour ces récents propos, puisque « Spicey a finalement fait une erreur ».

En parlant des propos de Spicer sur les Juifs et les autres victimes des nazis qui ont été tués dans ce qu’il a appelé des « centres d’Holocauste » dans l’Europe occupée par les nazis, McCarthy dit : « je sais que leur nom n’est pas réellement centres d’Holocauste », précisant que « je voulais évidemment parler des clubs de concentration. »

McCarthy parle également de la récente controverse autour d’United Airlines après l’expulsion violente d’un passager d’un vol surbooké. « Je suis sensible au fait qu’ils y ont été envoyés en train, mais au moins, ils n’ont pas eu à utiliser United. J’ai pas raison ? », dit McCarthy incarnant Spicer.

McCarthy s’est également excusé « auprès de tous les goys ici » que les propos aient été tenus pendant la fête de Pessah, « soit la Pâque juive », avant de reproduire l’histoire de Pessah avec des poupées des « Veggie Tales », un dessin animé pour enfants.

Dans la reconstitution, McCarthy dit comment Pharaon, « un sale, sale type », fait « quelque chose de vraiment mal aux Juifs », ajoutant que « même Hitler n’a pas » avant de s’arrêter et de dire « je ne vais pas aller dans cette direction encore une fois », puisque « trompe-moi une fois, honte à moi, trompe-moi deux fois, honte aux Juifs. »

Le Spicer de McCarthy raconte d’où vient le nom de Pessah, Passover en anglais, disant que les Juifs sont « littéralement passés par-dessus [pass over en anglais], ils ont flotté par-dessus le Pharaon. »

« A partir de ce moment, la route a été plutôt douce pour les Juifs », ajoute-t-elle.

Après avoir terminé de raconter l’histoire de Pessah, McCarthy publie une clarification sur les pires sales types de l’Histoire, avec Hitler au sommet, le président syrien Bashar el-Assad, Pharaon, « et j’imagine que chronologiquement, les Juifs prennent la quatrième place. »

McCarthy termine son sketch en rentrant dans la scène avec un œuf de Pâque motorisé géant, dans un rappel de ses sketchs précédents, où Spicer rentrait dans l’estrade de la salle de presse de la Maison Blanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...