Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Susan Sarandon regrette sa comparaison entre le ressenti des Juifs et des musulmans

Ce rétropédalage survient après que l’agence artistique d’Hollywood UTA a rompu son contrat après de nombreuses prises de position controversées

Susan Sarandon au Festival international du film de Toronto, au Winter Garden Theatre, à Toronto, le 10 septembre 2018. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP)
Susan Sarandon au Festival international du film de Toronto, au Winter Garden Theatre, à Toronto, le 10 septembre 2018. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP)

L’actrice Susan Sarandon a présenté ses excuses samedi pour avoir entre autres déclaré lors d’un récent rassemblement pro-palestinien que les Juifs américains craignant pour leur sécurité dans un contexte de pic d’antisémitisme « avaient maintenant un aperçu de ce que l’on ressent en tant que musulman dans ce pays ».

Sarandon s’est montrée extrêmement critique à l’égard d’Israël depuis le début de la guerre, publiant à plusieurs reprises des accusations de génocide, d’atrocités et de crimes de guerre qui selon elle auraient été commis par Israël, diffusant des informations mensongères, niant les preuves des massacres perpétrés par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans les communautés israéliennes, et qualifiant le Hamas « d’organisation de résistance ».

« Cette formulation était une terrible erreur, car elle implique que jusqu’à récemment, les Juifs étaient étrangers à la persécution, alors que c’est tout le contraire », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

« Je regrette profondément d’avoir diminué cette réalité et d’avoir blessé des gens avec ce propos. Mon intention était de me montrer solidaire de la lutte contre le sectarisme sous toutes ses formes, et je suis désolée d’avoir échoué à le faire. »

L’actrice a été licenciée par l’agence artistique d’Hollywood UTA après ses premières remarques.

Sarandon s’est montrée particulièrement critique à l’égard d’Israël depuis le début de la guerre avec le Hamas à Gaza, qui a commencé le 7 octobre lorsque 3 000 terroristes du Hamas ont envahi le sud d’Israël en traversant la frontière, tuant pas moins de 1 200 personnes et prenant plus de 240 otages.

En réponse, Israël a lancé une campagne aérienne suivie d’une offensive terrestre, jurant d’éliminer le Hamas de la bande de Gaza, que le groupe terroriste dirige depuis 2007. Les combats se sont concentrés principalement dans la partie nord de la bande de Gaza et le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, a déclaré que plus de 14 000 personnes avaient été tuées. Ce chiffre ne peut être vérifié de manière indépendante et inclurait les terroristes du Hamas ainsi que les victimes civiles des tirs de roquettes palestiniens.

Après l’assaut du 7 octobre, le compte de Sarandon, habituellement actif sur X, est resté silencieux, et ce n’est qu’un jour plus tard qu’elle a recommencé à publier, et ce, uniquement pour partager des articles condamnant Israël et l’armée israélienne, sans jamais mentionner les atrocités commises par le Hamas.

Tout au long de la guerre, elle a continué à propager des accusations de génocide et de crimes de guerre.

Lors d’un rassemblement à New York, l’actrice nommée aux Oscars a déclaré que « beaucoup de gens ont peur, peur d’être juifs actuellement, et ils découvrent ce que l’on ressent quand on est musulman dans ce pays, où ils sont si souvent victimes de violences », derniers d’une série de discours controversés tenus par l’actrice, qui a participé à divers rassemblements pro-palestiniens.

Lors d’un rassemblement organisé au début du mois de novembre, elle avait déclaré aux participants qu’il était important d’examiner les événements du 7 octobre dans le contexte de l’histoire d’Israël, ce qui a été perçu par certains comme une façon de blâmer les Israéliens pour les attaques du Hamas dont ils sont pourtant les victimes.

« Beaucoup de gens ne comprennent pas le contexte dans lequel s’est déroulé l’assaut du 7 octobre », avait-elle déclaré. « Beaucoup de gens ne comprennent pas ce qui est arrivé au peuple palestinien au cours des 75 dernières années. C’est l’occasion d’éduquer les gens s’ils ont l’esprit ouvert. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.