Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Syrie: attaque contre une usine d’armement de groupes pro-iraniens, 7 morts – ONG

Trois Afghans, membres d'un groupe pro-iranien, et quatre Syriens, dont trois civils, ont été tués, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme

Sur cette photo publiée par l’agence de presse officielle syrienne SANA, on voit un camion endommagé après une explosion qui a touché un bâtiment, à Deir el-Zour, en Syrie, le 8 mars 2023. (Crédit : SANA via AP)
Sur cette photo publiée par l’agence de presse officielle syrienne SANA, on voit un camion endommagé après une explosion qui a touché un bâtiment, à Deir el-Zour, en Syrie, le 8 mars 2023. (Crédit : SANA via AP)

Sept personnes, dont des civils, ont été tuées mercredi dans une attaque au drone contre une usine d’armement relevant de groupes pro-iraniens dans l’est de la Syrie, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

L’Observatoire, qui est basé au Royaume-Uni et dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie, n’a pas été en mesure de préciser dans l’immédiat qui était derrière cette attaque.

« Sept personnes ont été tuées et 15 blessées dans une frappe au drone visant une usine d’armement et un camion chargé d’armes » relevant de groupes pro-iraniens, à Deir Ezzor, a déclaré à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Selon lui, trois Afghans, membres d’un groupe pro-iranien, et quatre Syriens, dont trois civils, ont été tués.

Les médias d’Etat n’ont pas évoqué l’attaque au drone mais l’agence de presse officielle syrienne Sana a rapporté que « trois citoyens avaient été tués et sept autres blessés dans l’explosion d’une mine » antipersonnel, posée par le groupe Etat islamique du temps où il contrôlait Deir Ezzor.

Elle a publié des images d’un immeuble et d’un camion très endommagés.

L’OSDH a indiqué que la frappe avait visé un secteur de la ville, sous contrôle gouvernemental syrien, qui abrite des résidences de chefs des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, et de membres du Hezbollah libanais qui combattent aux côtés du régime syrien.

Sur cette photo publiée par l’agence de presse officielle syrienne SANA, on voit le cratère laissé par une explosion qui a frappé un bâtiment, à Deir el-Zour, en Syrie, le 8 mars 2023 (Crédit : SANA via AP)

La région de Deir Ezzor, où sont fortement implantés les groupes pro-iraniens ou alliés de Téhéran, est un important point de passage pour les combattants, les marchandises et les armes venant de l’Irak voisin.

En janvier, onze personnes avaient été tuées dans cette région lors d’une série de frappes aériennes contre des milices pro-iraniennes, dont deux ont visé un convoi transportant des armes, selon l’OSDH.

Par le passé, Israël et la coalition internationale antijihadistes ont visé les milices pro-iraniennes dans cette région.

Israël revendique rarement les raids qu’il mène en Syrie mais dit vouloir empêcher à sa frontière l’implantation militaire de l’Iran, sa bête noire.

Ces dernières années, Israël a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie. La dernière en date, imputée à ce pays par Damas datait de mardi, quand un raid a été mené contre l’aéroport d’Alep (nord). L’OSDH avait fait état alors de trois morts, dont un officier syrien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.