Rechercher

Taybeh : Un homme de 25 ans abattu devant chez lui

La victime a été ciblée par onze balles quand elle est sortie de son véhicule ; il y a eu 117 homicides dans la communauté arabe israélienne cette année - un record

Illustration : Un véhicule de police sur une scène de  crime à Netanya, le 14 octobre 2018. (Crédit : Flash90)
Illustration : Un véhicule de police sur une scène de crime à Netanya, le 14 octobre 2018. (Crédit : Flash90)

Un homme de 25 ans a été abattu dans la ville arabe israélienne de Taybeh aux premières heures vendredi matin.

La mort de la victime a été prononcée à l’hôpital Meir de Kfar Saba.

Selon une enquête initiale, l’homme aurait reçu onze balles alors qu’il sortait de son véhicule, devant son domicile, a rapporté le site Ynet.

La police est actuellement sur les lieux pour trouver des éléments de preuve et une enquête a été ouverte.

Taybeh est une ville du dit « Triangle », une région à majorité arabe contigüe à la Cisjordanie. Il y a une autre ville également appelée Taybeh en Cisjordanie.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence des violences ces dernières années avec pour principal moteur – mais pas seulement – le crime organisé.

Depuis le début de l’année, au moins 117 Arabes israéliens sont morts dans des homicides présumés – un nombre record. Parmi eux, 98 étaient des citoyens arabes d’Israël et 19 étaient des Palestiniens.

Un meurtre survenu à Umm al-Fahm au début du mois a entraîné des violences, et notamment d’importants échanges de coups de feu et des incendies de bâtiment, apparemment en représailles au meurtre présumé.

Les Arabes israéliens estiment que la police n’a pas suffisamment réprimé les puissantes organisations criminelles et qu’elle a largement ignoré les violences – querelles familiales, guerres de gang et violences faites aux femmes.

Le nouveau gouvernement a promis de s’attaquer au problème. Au mois d’août, le Premier ministre Naftali Bennett avait déclaré que les violences et les crimes dans la communauté arabe étaient un « fléau national ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...