Tel Aviv : Un homme haredi affirme avoir été refusé par un chauffeur de taxi
Rechercher

Tel Aviv : Un homme haredi affirme avoir été refusé par un chauffeur de taxi

Yakir Lans a dit que le taxi qu'il avait réservé avait refusé de le prendre après avoir vu qu'il était religieux, les tensions sont fortes face aux violations du confinement

Photo d'illustration : Des taxis attendent des clients à Jérusalem, le 23 mars 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Photo d'illustration : Des taxis attendent des clients à Jérusalem, le 23 mars 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Un ultra-orthodoxe a déclaré qu’un chauffeur de taxi de Tel Aviv l’avait accusé de « propager le coronavirus » et lui avait refusé une course, alors que les violations des règles du confinement de la part de certains, au sein de la communauté ultra-orthodoxe, continuent à attiser les tensions.

Yakir Lans a raconté l’incident au site d’information Ynet dans un article publié jeudi.

« J’ai réservé un taxi auprès de Gett taxi, l’application par téléphone, et j’ai vu le taxi passer à côté de moi sans s’arrêter. Alors j’ai pensé que peut-être, il y avait une erreur de la part de [l’application de navigation] Wazz. Je l’ai appelé et il m’a dit tout de go : ‘Vous êtes un haredi, vous propagez la maladie et je ne peux pas vous prendre dans la voiture’, » a dit Lans.

« Je lui ai répondu de faire attention, qu’il était enregistré. Il a dit qu’il n’y avait pas de problème, que je pouvais faire ce que je voulais avec l’enregistrement », a dit Lans.

« Personnellement, ça m’a beaucoup attristé », a dit Lans en évoquant l’incident, ajoutant que cela fait 18 ans qu’il vit dans le centre de Tel Aviv. « Je n’avais jamais vécu le phénomène de la discrimination et soudainement, la situation nous impose une telle réalité ».

Yakir Lans dit avoir été rejeté et insulté par un chauffeur de taxi lors d’une interview avec le site Ynet, le 28 janvier 2021. (Capture d’écran/Ynet)

« On veut se lier, apprendre à vivre ensemble et il arrive un incident comme celui-là et c’est impossible de se dire que c’est à vous que ça arrive. C’est tellement insultant, tellement douloureux », a-t-il continué.

Lans a dit avoir contacté Gett taxi et que la compagnie avait présenté ses excuses en rappelant son attachement à l’égalité et à la tolérance, disant qu’elle s’était « immédiatement saisie » de l’affaire.

Lans a indiqué être responsable d’une institution, « Racines », qui présente des études juives au public général.

Cela fait plusieurs semaines que l’Etat juif est entré dans son troisième confinement pour combattre le coronavirus mais les taux d’infection restent élevés, avec des milliers de nouveaux cas qui sont diagnostiqués chaque jour.

Il y a des violations des directives dans toutes les communautés du pays, mais des informations font état de violations répétées et flagrantes des mesures de confinement dans certaines communautés ultra-orthodoxes, notamment en ouvrant des écoles, en organisant des fêtes et en célébrant des mariages.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...