Toulouse pourrait s’inspirer d’Israël dans le traitement des eaux usées
Rechercher

Toulouse pourrait s’inspirer d’Israël dans le traitement des eaux usées

Si traiter les eaux usées réduit la pollution et prévient les maladies, c'est aussi devenu un impératif pour répondre à une demande croissante en eau dans le monde

Un réservoir d'eau à Netufa. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un réservoir d'eau à Netufa. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

La Ville de Toulouse indique étudier la possibilité d’utiliser les eaux usées comme alternative à l’eau potable pour arroser les plantations, a rapporté le site Actu Toulouse.

« Nous allons candidater officiellement à un appel à projets porté par l’Agence nationale de recherche (ANR) », a indiqué Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse. « L’enjeu, c’est de revisiter nos pratiques en matière d’arrosage des espaces verts gérés par la collectivité », de voir « s’il est possible d’utiliser les eaux usées pour assurer cet arrosage ». « Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. »

Israël, avec le Koweït et Singapour, figurent parmi les pays les plus avancés dans le domaine de la réutilisation des eaux usées.

En Israël, près de 50 % des terres cultivées sont arrosées avec de l’eau recyclée, et plus de 80 % des eaux usées sont réutilisées.

Si traiter les eaux usées réduit la pollution et prévient les maladies, c’est aussi devenu un impératif pour répondre à une demande croissante en eau dans le monde.

D’ici 2030, la demande pour les ressources en eau pourrait croître de 50 %, essentiellement dans les villes.

À Toulouse, alors que l’essentiel des eaux usées sortant des stations d’épuration finissent dans les cours d’eau, Jean-Luc Moudenc affirme que le projet permettrait « de réaliser de considérables économies de fonctionnement sur la consommation d’eau potable ».

Son coût serait d’un million d’euros, dont 110 000 euros provenant de la ville.

Le projet pourrait être lancé à partir de l’automne 2021 si Toulouse est retenu par l’ANR.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...