Tsahal apprend l’informatique à ses soldats combattants
Rechercher

Tsahal apprend l’informatique à ses soldats combattants

"C’est notre manière de remercier une population très importante" qui sert le pays sur les lignes de front, a déclaré le capitaine R.

Des soldats de l'unité de cyber-sécurité. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Des soldats de l'unité de cyber-sécurité. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

L’année dernière, environ 30 soldats combattants de l’armée israélienne ont pris part à une activité bien différente de celles qu’on leur avait confiées sur le terrain. Ils ont dû s’asseoir devant des ordinateurs et ont suivi un cours sur comment lutter contre les pirates informatiques.

« Nous leur avons donné une carte d’entrée dans le monde de la sécurité informatique », a déclaré le capitaine R, chef du centre d’entraînement de Défense nationale informatique, qui est responsable d’un nouveau programme appelé Accessibilité informatique. Le programme de sept semaines a minutieusement sélectionné 30 soldats d’unités de combat à la fin des trois années de service militaire obligatoire, et leur a donné les compétences techniques de base pour fournir des services de sécurité aux organisations.

Ils ont validé le cours plus tôt ce mois, passant les tests proposés par le Directoire informatique national d’Israël, a dit le capitaine R, qui n’a pas pu être identifié par son nom pour des raisons de sécurité. « Nous les avons ramenés dans le monde » de la vie civile, a-t-il dit.

Contrairement aux diplômés des unités de renseignement et de sécurité informatique de l’armée israélienne – qui sont courtisés par les entreprises israéliennes et les multinationales technologiques alors qu’ils sont encore en uniformes, et directement embauchés à des postes très bien rémunérés quand ils quittent l’armée – les soldats d’unités de combat, après avoir risqué leur vie pendant des années, entrent souvent à l’université ou sur le marché du travail sans les compétences dont ils ont besoin.

Au-delà des compétences techniques que le cours leur donne, a expliqué le capitaine R., ces soldats ont des visites organisées avec la Startup Nation, rencontrent des start-up, des entrepreneurs et des officiels d’entreprises qui leur parlent des opportunités d’emploi. On leur donne aussi d’autres compétences, comme par exemple savoir comment rédiger un CV et réussir un entretien d’embauche.

« Pour eux, le marché du travail civil est un monde étranger, a noté le capitaine R., puisqu’ils ont été dans le cadre de l’armée au cours des dernières années. C’est notre manière de remercier une population très importante de Tsahal qui a choisi de devenir soldat de combat. Nous leur offrons un tremplin pour leurs vies de civils, en dehors de l’armée ».

Le cours a été mis en place par la division informatique de Tsahal avec le département de formation de l’armée.

Tsahal prévoit de continuer le cours cette année, a déclaré le capitaine R.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...