Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Tsahal : Combats dans le centre de Khan Younès et à Jabaliya, frappes sur le QG de sécurité du Hamas

Le général en chef parle de batailles d'une extrême dureté ; avec les parachutistes, l'armée de l'air a frappé la Nukhba, unité d'élite du Hamas ; la côte de Gaza prise pour cible

Les troupes dans le nord de la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 5 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes dans le nord de la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 5 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré avoir considérablement progressé dans Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, mardi, et avoir attaqué le quartier général de sécurité du Hamas au moyen de la 551e brigade de réserve et des commandos de marine Shayetet 13.

L’armée a par ailleurs intensifié son offensive terrestre à Khan Younès, ville où elle pense qu’est abritée une grande partie de la direction du Hamas.

Mardi en fin d’après-midi, l’armée israélienne déclarait avoir atteint le centre de Khan Younès, la plus grande ville du sud de Gaza. Le major-général Yaron Finkelman, chef du commandement sud, a fait savoir que les soldats étaient aux prises avec les combats les plus violents de cette offensive terrestre commencée il y a de cela plus d’un mois.

« Nous sommes au cœur de Jabaliya, au cœur de Shejaiya et depuis ce soir, également au cœur de Khan Younès », a-t-il déclaré par voie de communiqué, évoquant les bastions du Hamas près de la ville de Gaza, dans le nord de la bande.

« C’est la journée la plus intense depuis le début de l’offensive terrestre, en termes de terroristes tués, de nombre de combats et de tirs au sol et dans les airs », a-t-il expliqué.

Israël s’est juré de renverser le Hamas suite aux massacres du 7 octobre dernier, au cours desquels des terroristes palestiniens ont pris d’assaut la frontière de Gaza et massacré quelque 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et fait près de 240 otages.

Le chef du commandement sud de l’armée israélienne, le général de division Yaron Finkelman, s’adresse aux troupes près de la frontière de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les terroristes palestiniens ont continué à tirer des roquettes sur les communautés israéliennes mardi matin et les sirènes ont retenti dans les communautés israéliennes pour l’essentiel évacuées, près de la frontière de Gaza, ainsi que dans la ville de Beer Sheva, à une quarantaine de kilomètres. Aucun blessé ni dégât n’a été rapporté.

Lundi et mardi matin, les soldats de Tsahal sont intervenus dans Jabaliya pour détruire les possessions du Hamas : ils y ont trouvé des roquettes et d’autres armes, et ont dirigé des frappes aériennes contre des membres du Hamas.

Selon l’armée israélienne, la 162e division s’est enfoncée dans Jabaliya une fois terminé l’encerclement du camp de réfugiés, ces derniers jours.

Des chars de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza sur cette photo publiée par l’armée le 5 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Lors d’une opération conjointe avec le Shin Bet, des réservistes de Tsahal de la 551e brigade et des commandos Shayetet 13 ont attaqué le quartier général de la sécurité du Hamas, à Jabaliya, où ils ont trouvé des armes et divers équipements et collecté des renseignements, a fait savoir l’armée.

Pour sa part, l’armée de l’air israélienne a continué à mener des frappes à Gaza et dit avoir frappé lundi un groupe d’agents d’élite du Hamas – le Nukhba – lors d’une opération conjointe avec la brigade parachutiste. Toujours selon l’armée israélienne, les parachutistes ont également trouvé une cache de roquettes.

La marine israélienne a elle aussi mené des dizaines de frappes le long de la côte de Gaza, en soutien aux forces terrestres, a ajouté Tsahal.

Mardi matin, l’armée a annoncé la mort au combat, la veille, de cinq soldats dans la bande de Gaza, ce qui porte à 80 le bilan depuis le début de l’offensive terrestre israélienne fin octobre.

Quatre de ces soldats appartenaient au 53e bataillon de la 188e brigade blindée : il s’agit du capitaine Eitan Fisch, 23 ans, de Peduel ; de Yahel Gazit, 24 ans, de Rakefet ; du sergent-major Tuval Yaakov Tsanani, 20 ans, de Kiryat Gat ; et enfin du sergent Yakir Yedidya Schenkolewski, 21 ans, de Migdal Oz.

Le cinquième soldat mort au combat est le sergent-chef (rés.) Gil Daniels, 34 ans, du bataillon 6261 de la 261e brigade, originaire d’Ashdod.

Montage (de gauche à droite). Le Capitaine Yahel Gazit, le Sergent-chef (réserviste) Gil Daniels, le Capitaine Eitan Fisch, le Sergent Yakir Yedidya Schenkolewski et le Sergent-chef Tuval Yaakov Tsanani. L’armée israélienne a annoncé leur mort au combat à Gaza le 5 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.