Rechercher

Tsahal condamne le soldat filmé en train de retirer un drapeau LGBT

L’armée assure ne pas connaitre l’identité du militaire qui a retiré le drapeau, avec l'aide d'un autre homme ; elle s'engage à "faire la lumière sur la question"

Deux hommes, dont un en uniforme de Tsahal, en train de retirer un drapeau de la Gay Pride, dans le nord d’Israël le 23 juin 2022. (Crédit : Capture d’écran)
Deux hommes, dont un en uniforme de Tsahal, en train de retirer un drapeau de la Gay Pride, dans le nord d’Israël le 23 juin 2022. (Crédit : Capture d’écran)

Un homme non identifié revêtu d’un uniforme militaire israélien et un autre individu ont été filmés, jeudi, en train de retirer un drapeau LGBT hissé par les autorités locales, dans le nord d’Israël.

Une vidéo montre les deux hommes qui s’éloignent, drapeau en main, refusant de répondre à un homme qui leur demande leur identité. Le drapeau avait été installé par le conseil régional d’Emek Hayarden.

L’homme en uniforme militaire, que l’armée assure ne pas avoir identifié, semble être un officier, porteur d’un fusil M-16, dans la vidéo mise en ligne par un correspondant local de la Douzième chaine. Rien ne permet en l’état d’affirmer qu’il s’agit d’un officier actif ou d’un réserviste, ni de connaitre son unité d’appartenance. L’autre homme portait une tenue civile.

« Le comportement du militaire de cette vidéo ne reflète pas les valeurs de Tsahal. La question sera examinée et traitée », a déclaré l’armée.

Le drapeau a été retiré quelques heures seulement après avoir été hissé sur ordre du conseil régional d’Emek Hayarden, dans un centre commercial à l’intersection de Tzemach, près de la pointe sud de la mer de Galilée, jeudi. Le conseil a précisé que c’était la deuxième fois ce jour-là que le drapeau était retiré.

« Les deux hommes ont non seulement retiré le drapeau, mais ils ont également abimé le mât qui le portait », a souligné le conseil dans un communiqué.

Ledit conseil a demandé à Tsahal d’enquêter sur le soldat, qui, a-t-il noté, n’a même pas tenté de dissimuler son visage. Une plainte a été déposée auprès des services de police.

L’Association Aguda pour l’égalité LGBT a également appelé l’armée à enquêter sur le soldat.

« La lgbtphobie ne peut pas faire partie des valeurs de Tsahal. Le fait que cet acte de vandalisme ait été commis par un officier en uniforme montre à quel point la perte de valeurs est grave », a déclaré le groupe.

L’incident est survenu pendant le mois de la Gay Pride, célébré en Israël par une série de défilés et d’événements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...