Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Tsahal montre les débris d’un missile balistique iranien tombé dans la mer Morte

L'armée estime que l'engin transportait une ogive de 500 kg ; Hagari déclare que lorsque l'Iran a tiré sur Israël, il savait que cela constituerait une "escalade dangereuse"

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, à côté d'un missile balistique iranien tombé en Israël lors d'une visite des médias, à la base militaire de Julis, à proximité de Kiryat Malachi, le 16 avril 2024. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)
Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, à côté d'un missile balistique iranien tombé en Israël lors d'une visite des médias, à la base militaire de Julis, à proximité de Kiryat Malachi, le 16 avril 2024. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

L’armée israélienne a présenté mardi aux journalistes les débris d’un missile balistique qui a été intercepté au-dessus d’Israël lors de l’attaque iranienne contre le pays dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon Tsahal, le missile Emad était doté d’une ogive estimée à 500 kilogrammes.

Seul le réservoir de carburant du missile a été récupéré, l’ogive et le moteur ayant été détruits lors de son interception par le système de défense antimissile à longue portée Arrow 3.

Les restes du réservoir du missile – 11 mètres de long – ne représentent que 70 % de l’ensemble du projectile.

L’énorme missile, l’un des 120 missiles balistiques tirés sur Israël, a été retrouvé dimanche matin flottant dans la mer Morte.

Il a parcouru plus de 1 500 kilomètres entre l’Iran et Israël en 12 minutes environ.

En présentant les restes du missile aux médias étrangers mardi, le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que « l’Iran savait qu’en tirant plus de 110 missiles balistiques – en plus des missiles de croisière, des roquettes et des drones – que le fait de tirer 110 missiles balistiques constituait une escalade dans la région […] une escalade dangereuse » »

« Nous répondrons de la manière que nous choisirons au moment que nous choisirons », a déclaré Hagari, s’exprimant en anglais. « Nous n’avons pas seulement des capacités défensives – qui ont été prouvées samedi soir – nous avons des capacités offensives. Nous saurons ce qu’il faut faire, quand il faut le faire et comment il faut le faire. »

Une soldate de l’armée israélienne à côté d’un missile balistique iranien tombé en Israël dimanche, lors d’une visite des médias, à la base militaire de Julis, à proximité de Kiryat Malachi, le 16 avril 2024. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

Il a refusé de donner un délai quant à la riposte d’Israël.

Le porte-parole de l’armée, Peter Lerner, a indiqué sur X que des images de la section de la roquette flottant dans la mer Morte avaient été diffusées sur Internet peu après l’attaque.

« Lorsque j’ai vu des images circuler dimanche sur les réseaux sociaux pour la première fois, j’ai pensé qu’elles étaient fausses », a-t-il écrit. « Il n’y a rien de faux dans cette attaque, ni dans la menace qu’elle représentait. »

L’Iran a lancé une attaque directe sans précédent contre Israël dans la nuit de samedi à dimanche, en représailles à une frappe meurtrière sur une annexe du consulat iranien à Damas, en Syrie, qu’il impute à Israël et au cours de laquelle plusieurs commandants du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) ont été tués.

99 % des projectiles ont été interceptés avant d’atteindre Israël, avec l’aide des États-Unis, de la Jordanie et d’autres alliés. L’unique personne blessée physiquement est une enfant de 7 ans, originaire d’une communauté bédouine du sud, qui a été touchée et grièvement blessée par la chute d’éclats d’obus dans le désert du Néguev. La base de l’armée de l’air israélienne à Nevatim, dans le sud du pays, a subi des dégâts mineurs à ses infrastructures, a déclaré Tsahal, mais elle a continué à fonctionner pendant l’attaque.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré mardi que l’Iran avait tiré 500 missiles balistiques et de croisière ainsi que des drones d’attaque dans le cadre de son attaque contre le pays, clarifiant ainsi un précédent décompte de Tsahal qui faisait état de plus de 300 missiles.

Il a précisé que seuls quatre missiles balistiques avaient réussi à franchir les défenses et qu’aucun des missiles de croisière ou des drones n’y était parvenu.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’adressant aux troupes de l’armée israélienne, dans le nord d’Israël, le 16 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

L’attaque de missiles et de drones menée par l’Iran ce week-end a « échoué » et « ne parviendra pas à dissuader Israël », a déclaré Gallant devant des troupes dans le nord d’Israël.

« Les Iraniens ne seront pas en mesure de mettre en œuvre une différente équation de dissuasion contre l’État d’Israël », a-t-il ajouté. « Les avions de l’armée de l’air opèrent partout, le ciel du Moyen-Orient est ouvert, tout ennemi qui se battra contre nous, nous saurons comment le frapper où qu’il se trouve. »

Les alliés américains et européens ont fait pression sur Israël pour qu’il s’abstienne de riposter militairement à l’Iran, tout en promettant d’imposer des sanctions sévères sur la capacité de Téhéran à vendre du pétrole et à construire des drones d’attaque.

Les puissances occidentales craignent qu’une riposte israélienne ne plonge la région dans une guerre plus vaste qui pourrait les entraîner tout en érodant davantage le soutien international à Jérusalem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.