Rechercher

Tuerie à Pittsburgh: manifestation contre la venue de Trump, défendu par Bennett

"Trump : les mensonges tuent" ou "Trump, renonce au nationalisme blanc maintenant," lisait-on sur les pancartes

Des manifestants manifestent près de la synagogue Tree of Life à Pittsburgh où le président Donald Trump et la première dame Melania Trump rendaient hommage aux victimes la tuerie, le 30 octobre 2018. (Crédit : AP / Matt Rourke)
Des manifestants manifestent près de la synagogue Tree of Life à Pittsburgh où le président Donald Trump et la première dame Melania Trump rendaient hommage aux victimes la tuerie, le 30 octobre 2018. (Crédit : AP / Matt Rourke)

Un millier de personnes se sont rassemblées mardi à Pittsburgh pour protester contre la venue de Donald Trump dans cette ville meurtrie par l’attaque antisémite la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis, selon un policier sur place.

Les manifestants, réunis près de la synagogue où onze personnes ont été tuées samedi, ont brandi des pancartes barrées des mentions : « Trump : les mensonges tuent » ou « Trump, renonce au nationalisme blanc maintenant ».

Le président est arrivé dans cette ville industrielle de Pennsylvanie pour rendre hommage aux victimes, bien que certaines personnalités locales se soient élevées contre cette visite, l’accusant d’attiser la haine avec ses discours incendiaires.

Le président américain Donald Trump et sa femme Melania sont arrivés mardi après-midi à la synagogue Tree of Life de Pittsburgh, théâtre samedi de la pire tuerie antisémite jamais perpétrée aux Etats-Unis.

M. Trump, qui était également accompagné de sa fille Ivanka et de son gendre, Jared Kushner, a allumé une bougie pour chacune des 11 victimes de cette fusillade qui a ébranlé l’Amérique.

Dans un silence glacé, un organisateur de la manifestation lui a adressé ce message : « la violence de samedi est une conséquence directe de votre influence. Président Trump, vous n’êtes pas le bienvenu à Pittsburgh tant que vous ne renoncez pas au nationalisme blanc ».

Le maire démocrate de Pittsburgh, Bill Peduto, avait pour sa part conseillé au président de reporter sa visite pour laisser aux familles des victimes le temps d’enterrer leurs morts. « Je pense que ce serait mieux de concentrer notre attention sur ces familles cette semaine et, s’il doit y avoir une visite, de choisir un autre moment », avait-il déclaré sur CNN.

Jared Kushner (g) salue le rabbin de la synagogue Tree of Life, Jeffrey Myers (d), le 30 octobre 2018. Ivanka Trump se tient aux côtés de l’envoyé israélien aux États-Unis, Ron Dermer. (Crédit : AP/Andrew Harnik)

La ministre de l’Education, Naftali Bennett, a déclaré mercredi que l’utilisation de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh pour attaquer le président américain Donald Trump était « injuste et erronée ».

« Avec le président Trump, nous n’avons jamais à nous inquiéter s’il a notre soutien. Il a tenu toutes ses promesses. C’est quelque chose que nous n’oublierons jamais. Il combat le terrorisme dans le monde entier, y compris le plus grand ennemi d’Israël, le régime meurtrier de Téhéran », a déclaré Bennett, actuellement à Pittsburgh en solidarité avec la communauté juive.

« Sa condamnation de l’antisémitisme – lorsqu’il a déclaré qu’il détruirait ceux qui cherchent à détruire le peuple juif – était la condamnation la plus ferme de l’antisémitisme que j’ai jamais entendue d’un politicien extérieur à l’État d’Israël », a ajouté le ministre.

Le ministre de l’Éducation, Naftali Bennett, rend visite à la famille de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, victime du terrorisme, dans sa ville natale de Rosh Haayin le 7 octobre 2018. (Yehuda Haim/Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...