Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Un adolescent de 14 ans tué par balle à Rahat ; 48 Arabes israéliens morts en 2023

L’enfant de 14 ans a été tué au cours d'une bagarre ; une autre personne a été légèrement blessée ; quelques heures plus tôt, un homme est mort des suites d'une fusillade à Haïfa

Mohammed Abu Huwash (Crédit : Autorisation)
Mohammed Abu Huwash (Crédit : Autorisation)

Un adolescent de 14 ans a été tué par balle dans la ville de Rahat, dans le sud du pays, a annoncé la police samedi matin.

La police a indiqué que les services d’urgence ont dû prononcer le décès du garçon sur les lieux de la ville bédouine du sud.

La victime a été identifiée comme étant Mohammed Abu Huwash.

Selon la police, l’adolescent a été abattu au cours d’une rixe.

En outre, un jeune de 17 ans a été légèrement à modérément blessé et hospitalisé pour être soigné.

« Il y a eu des tirs toute la nuit dans la ville. La police est arrivée, mais les tirs se sont poursuivis », a déclaré un habitant anonyme au site d’information Walla. « Nous avions l’impression d’être en guerre. »

Les tirs se sont poursuivis dans la ville pendant plusieurs heures, tout au long de la matinée de samedi.

Illustration : Unités de police après une fusillade, dans la ville bédouine de Rahat, le 8 avril 2021. (Crédit : Police israélienne)

Quelques heures avant la tuerie de Rahat, dans un incident apparemment sans lien, un homme de 39 ans originaire de Shfaram a été grièvement blessé alors qu’il était assis dans sa voiture à Haïfa, dans le nord de la ville. Selon le site d’information Ynet, l’homme était connu des services de police.

Quelques heures plus tard, son décès a été annoncé par l’hôpital Rambam.

Selon le groupe de campagne anti-violence Abraham Initiatives, 48 Arabes ont été tués dans des homicides – dont 46 par balles – depuis le début de l’année 2023.

Vendredi, un homme a été tué par balle à Lod, quelques heures après que sept personnes ont été blessées par des tirs dans le centre-ville lors d’un autre incident.

Hamza Abu Ghanem, 25 ans, a été abattu devant son domicile après être rentré de la prière du matin [Sobh] à la mosquée, selon les conclusions de l’enquête préliminaire de la police.

Un parent d’Abu Ghanem a déclaré au site d’information Ynet qu’il était une « personne honnête ». « Nous n’avons jamais entendu dire qu’il était en conflit avec qui que ce soit. » Il avait d’abord pensé que la police et les secouristes avaient mal identifié le corps.

La police a déclaré que l’incident n’était pas lié à la fusillade survenue jeudi soir à Lod.

La police sur les lieux d’une fusillade dans la ville centrale de Lod, le 14 avril 2023. (Crédit : Police israélienne)

Lors de cet incident, un garçon de 8 ans faisait partie des sept personnes blessées par balles et était toujours hospitalisé à l’hôpital Shamir dans un état grave vendredi matin, selon un communiqué de l’hôpital.

Cinq autres personnes ont été hospitalisées, dans un état léger, au centre hospitalier, tandis qu’un garçon de 7 ans a été libéré après avoir été soigné, selon le communiqué.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a déclaré qu’un homme avait ouvert le feu sur le groupe de jeunes qui se tenait à l’extérieur d’un complexe résidentiel. Aucune arrestation n’a encore été annoncée.

Le site d’information Walla a fait savoir que le bâtiment en question appartenait à une famille de la pègre locale.

« Une nouvelle nuit de terreur et de folie pour la communauté arabe. Une criminalité endémique, avec des blessures graves et des balles qui transpercent le corps des enfants », a écrit sur Twitter le député Waleed Alhwashla (Raam).

« Dans un pays civilisé, on s’attendrait à ce que les responsables d’aujourd’hui en tirent les conclusions qui s’imposent et démissionnent », a-t-il ajouté.

Les communautés arabes d’Israël assistent depuis quelques années à une recrudescence des violences, entraînée principalement par le crime organisé – mais pas seulement. Les Arabes israéliens estiment que la police a été dans l’incapacité de sévir contre les organisations criminelles puissantes et qu’elle détourne le regard de ces violences depuis des années – avec des conflits entre familles, des guerres de gangs et des violences faites aux femmes.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a essuyé des critiques face à la montée de la violence au sein de la communauté arabe et à l’encontre des femmes, ainsi qu’à la vague de terrorisme.

Itamar Ben Gvir s’exprimant depuis le podium de la Knesset, le 22 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le mois dernier, le ministre d’extrême-droite aurait déclaré qu’il annulait une campagne de lutte contre la criminalité dans plusieurs villes arabes parce que le projet était géré par le bureau local de l’American Jewish Joint Distribution Committee (JDC), qu’il a qualifié « d’organisation de gauche ».

Le JDC, fondé en 1914 et basé à New York, se présente comme la principale organisation de secours juive au monde. Actif dans plus de 70 pays, il vient en aide aux communautés juives en Israël et dans le monde entier.

Au-delà des secours en cas de catastrophe, il se consacre aux questions de protection sociale.

En 1976, il a créé JDC Israël, qui a travaillé avec le gouvernement sur de nombreux projets sociaux au service des populations les plus vulnérables d’Israël.

Le programme était en cours dans sept villes arabes depuis une décision prise par le gouvernement, en 2021, pour lutter contre la criminalité au sein de la communauté arabe, et suppléer l’action de la police en identifiant les problèmes spécifiques à chaque district et en fournissant des outils adaptés pour y faire face.

Il s’agit d’un projet commun auquel participent le ministère de la Sécurité nationale, l’Autorité nationale israélienne pour la sécurité des communautés, le bureau de la procureure générale, la police, le Département de criminologie de l’université hébraïque, le Bureau du Premier ministre et le JDC Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.