Un ballon de surveillance a permis d’assurer la sécurité du Pape en Amérique latine
Rechercher

Un ballon de surveillance a permis d’assurer la sécurité du Pape en Amérique latine

L'équipe de sécurité du Vatican a amélioré sa méthode grâce à des caméras sophistiquées israéliennes lors des messes de François en Colombie

Le pape François pendant la bénédiction "Urbi et Orbi", au balcon central de la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 25 décembre 2015. (Crédit : Franco Origlia/Getty Images via JTA)
Le pape François pendant la bénédiction "Urbi et Orbi", au balcon central de la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 25 décembre 2015. (Crédit : Franco Origlia/Getty Images via JTA)

RIO DE JANEIRO – L’équipe de sécurité du pape François a utilisé un ballon d’observation de fabrication Israël pour protéger le pontife durant son séjour en Amérique du Sud.

Le ballon s’est révélé plus efficace que les drones classiquement utilisés, et coûte beaucoup moins cher à faire fonctionner, a indiqué le site Walla.

Deux des trois messes dirigées par le pape en Colombie il y a deux semaines ont été accompagnées de ce dispositif, qui est fabriqué par la société israélienne RT Aerostats Systems.

« Nous avons récemment apporté quelques améliorations au ballon qui a assuré la sécurité du pape », a déclaré un responsable de RT au site israélien.

« En plus des caméras de nuit et de jours de pointes, le ballon peut automatiquement identifier des mouvements suspicieux, mieux zoomer sur les cibles que nous voulons suivre et garder une supervision globale tout en se focalisant sur une cible précise. »

Le ballon, qui est régulièrement utilisé par l’armée et la police israéliennes, a également servi à protéger le pape lors de ces séjours précédents en Afrique et en Israël.

La police à Bogota et à Medellin a expédié le dispositif et retransmis ses enregistrements vidéos directement à ses quartiers généraux. Elles permettent de scanner les grandes foules, les toits, et d’autres endroits invisibles depuis le sol.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...