Rechercher

Un célèbre YouTubeur suspendu après une « blague » sur la Shoah et Ben Shapiro

Ethan Klein a été exclu de YouTube pour une semaine après avoir déclaré que s'il y avait un autre génocide juif, il espérait que "Ben soit gazé en premier... ou en dernier"

Ethan Klein (Crédit : YouTube)
Ethan Klein (Crédit : YouTube)

JTA – Ethan Klein, un célèbre YouTubeur juif, a été suspendu de la plate-forme pour une semaine après avoir fait une « blague » sur la Shoah en faisant référence à Ben Shapiro, un célèbre commentateur juif de droite, ce qui a déclenché une guerre des mots entre deux grandes factions politiques d’Internet sur ce qui constitue des déclarations antisémites entre Juifs.

Klein, dont la chaîne YouTube « h3h3Productions » compte plus de 6 millions d’abonnés, a déclaré lundi sur son podcast « The H3 » que « s’il devait y avoir une autre Shoah et que les gens recommencent à regrouper les Juifs, j’espère que Ben sera gazé en premier… ou en dernier ».

« Je serai, moi aussi, gazé. Pensez-vous qu’il serait plus juste qu’il soit le premier ou le dernier ? », avait-il ajouté.

Klein parlait de la réaction initiale de Shapiro aux récents commentaires du rappeur Kanye West, qui a juré de faire la guerre aux Juifs ». Shapiro a déclaré que les commentaires de West étaient « clairement antisémites et dérangeants », mais il a simultanément célébré les « mouvements de West vers le conservatisme pro-vie, foi et famille ».

Dans son podcast, qui compterait près de 3 millions d’abonnés et qui est également téléchargé sur sa chaîne YouTube, Klein a souligné le fait que Shapiro s’est fait le porte-parole de l’influenceuse conservatrice Afro-Américaine, Candace Owens, qui avait fait remarquer que « si Hitler voulait simplement que l’Allemagne soit grande et que les choses fonctionnent bien, alors d’accord ». Owens a collaboré récemment avec West sur sa ligne controversée de tee-shirts « White Lives Matter », peu avant les premiers commentaires antisémites du rappeur.

Shapiro est un Juif orthodoxe et un ancien rédacteur en chef des sites d’information d’extrême droite Breitbart et The Daily Wire qui avait soutenu la candidature de Donald Trump en 2020. Il invoque fréquemment Israël et le judaïsme dans ses articles, livres et vidéos tout en décriant les Démocrates et la « culture woke », et s’est récemment rendu en Israël pour une tournée de conférences. Shapiro compte plus de 5 millions d’abonnés sur sa chaîne YouTube et 4,5 millions d’abonnés sur Twitter.

Le commentateur conservateur Ben Shapiro s’adressant au groupe étudiant Young Americans for Freedom à l’université de l’Utah, à Salt Lake City, le 27 septembre 2017 (Crédit : Leah Hogsten/The Salt Lake Tribune via AP, Pool)

Depuis le premier tweet de Shapiro sur les commentaires de West, le rappeur a déclaré qu’il était visé par une « mafia médiatique souterraine juive » (tout en s’excusant également auprès des « personnes qu’il a blessées »). Shapiro a également dénoncé, avec plus de virulence, les commentaires de West, déclarant mercredi que le rappeur déblatérait « un antisémitisme de type Der Stürmer, aussi laid que possible, que personne ne devrait défendre ».

Pendant ce temps, les propres commentaires de Klein sur Shapiro ont été amplifiés sur les réseaux sociaux par des personnalités conservatrices, ce qui a conduit Shapiro à répondre sur Twitter. « S’il devait y avoir une autre Shoah, j’espérerais qu’Ethan et sa famille puissent s’échapper. Mais cela, n’est, peut-être, que mon avis. »

« Bien sûr, de mauvais goût, mais pas d’aussi mauvais goût que le fait que vous mettiez en avant des antisémites qui répandent des conspirations dangereuses qui mènent à une VRAIE violence contre les Juifs », a ensuite répondu Klein.

Klein a été suspendu de YouTube peu de temps après, et a affirmé sur les réseaux sociaux que « quelques suprémacistes blancs » l’avaient signalé pour s’en être pris à Shapiro, qui, selon lui, « était heureux d’effectuer un test de pureté sur lui et de le déclarer ‘mauvais Juif’ pour avoir critiqué Israël ». Sur Twitter, Shapiro avait déterré des commentaires que Klein avait faits l’année dernière après le déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, dans lesquels il écrivait que « le gouvernement israélien le rend malade ». « Je souhaite que la colonisation et la reprise de possession des terres palestiniennes cessent. »

Shapiro, lui-même, a critiqué la suspension de Klein, en tweetant : « Je ne pense pas qu’Ethan Klein doive être suspendu de YouTube pour ses propos orduriers. Mais je ne verserai pas de larmes sur une personne qui s’est régulièrement engagée dans la suppression d’autres personnes ».

Le lien vers la vidéo, dans laquelle Klein a fait ses commentaires, a été retiré de YouTube dès vendredi, avec une note indiquant qu’elle « a été supprimée pour violation de la politique de YouTube en matière de harcèlement et d’intimidation ». L’audio était toujours disponible sur diverses chaînes de podcasts.

Klein est Juif et possède la double nationalité israélo-américaine. Il s’est lancé sur les médias numériques aux côtés de sa femme israélo-américaine Hila Klein, elle aussi YouTubeuse et créatrice de mode. Ils se sont rencontrés au mémorial de la Shoah de Yad Vashem, en Israël, alors qu’Ethan participait à un voyage Taglit et qu’Hila – alors soldate de Tsahal – était en permission.

Klein a lui-même défendu le comportement antisémite d’autres personnalités des réseaux sociaux par le passé, notamment le YouTuber PewDePie, qui, en 2017, avait utilisé sa chaîne – qui compte plus de 76 millions d’abonnés – pour faire des blagues sur le génocide juif et les nazis ; à l’époque, Klein avait déclaré que PewDePie était « un type génial » et « non un antisémite ».

Jeudi, il avait déjà mis en ligne un nouvel épisode de son podcast informant qu’il avait été « suspendu pour sa blague sur Ben Shapiro ».

Dans son podcast, où il avait fait sa blague sur la Shoah, Klein avait également plaisanté sur le fait qu’il pourrait être suspendu de YouTube pour une simple blague, et avait fait remarquer que « rien de bon » ne ressortait de lui sur Twitter. « Seulement de mauvaises choses. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...