Un couple de Petah Tikva retrouvé mort
Rechercher

Un couple de Petah Tikva retrouvé mort

La police a déclaré que l'homme, âgé de 62 ans, aurait tué sa compagne âgée de 57 ans, avant de se suicider

Slavic Mvasav, âgé de 62 ans, et sa partenaire Yelina Yitzchakvav, âgée de 57 ans, ont été retrouvés mort dans une possible affaire de meurtre suicide à Petah Tikva, le 17 janvier 2020. (Facebook)
Slavic Mvasav, âgé de 62 ans, et sa partenaire Yelina Yitzchakvav, âgée de 57 ans, ont été retrouvés mort dans une possible affaire de meurtre suicide à Petah Tikva, le 17 janvier 2020. (Facebook)

Vendredi, une femme et un homme ont été retrouvés morts dans la ville centrale de Petah Tikva.

Le couple a été découvert dans son appartement par le fils de la femme, et a été déclaré mort sur place.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait assassiné sa femme avant de se suicider, a déclaré le commissaire de police Shai Gaz aux journalistes présents sur place.

Le couple a ensuite été identifié comme Slavic Mvasav, âgé de 62 ans, et sa compagne Yelina Yitzchakvav, âgée de 57 ans.

La police et des urgentistes sur la scène d’une affaire suspectée de meurtre-suicide à Petah-Tivka, le 17 janvier 2020. (Roy Alima/Flash90)

Tard lundi, une femme de 33 ans est décédée après avoir été transportée à l’hôpital Soroka de Beer-Sheva. Elle présentait des traces de violence sur le corps. Selon la Treizième chaîne d’information, le mari de la femme a appelé les services d’urgence en déclarant : « J’ai étranglé ma femme ».

Treize femmes israéliennes ont été assassinées en 2019 par quelqu’un de leur entourage.

En 2018, 25 femmes ont été assassinées dans ces incidents, le chiffre le plus important depuis des années, entraînant une série de manifestations et d’appels urgents pour que les autorités prennent des mesures contre l’augmentation des violences faites aux femmes en Israël. Beaucoup de ces femmes avaient déposé plainte à la police avant leur mort par crainte pour leur sécurité.

En octobre dernier, le ministère des Affaires sociales a publié un rapport sur les violences faites aux femmes en 2018 qui a mis en évidence une forte augmentation du nombre d’affaires de violences domestiques.

Selon le ministère, le nombre de femmes appelant les numéros d’urgence a augmenté de 160 % entre 2014 et 2018. Plus de 6 000 victimes de violences domestiques ont reçu un traitement l’année dernière. En 2018, 1 219 femmes ont appelé le numéro d’urgence pour dénoncer des violences conjugales.

Selon le rapport du ministère, 163 femmes ont été assassinées par leurs maris depuis 2004, 7 en 2018, 9 en 2017, 11 en 2016, 12 en 2015 et 10 en 2013 et 2014. Le chiffre prend seulement en compte les femmes assassinées par leurs maris, mais pas les femmes tuées par d’autres membres de la famille.

Un quart des victimes tuées pendant cette période étaient de nouvelles immigrantes de l’ancienne Union soviétique, 20 % d’immigrants d’Ethiopie, 20 % étaient Arabes et 34 % étaient des Juives nées en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...