B’Tselem annonce que son directeur de terrain a été arrêté au sud de Hébron
Rechercher

B’Tselem annonce que son directeur de terrain a été arrêté au sud de Hébron

Un deuxième activiste juif israélien a été arrêté qui serait lié à l'affaire Ezra Nawi ; au total 3 activistes ont été arrêtés

Ezra Nawi (Crédit : Uri Zakhem/Wikipedia)
Ezra Nawi (Crédit : Uri Zakhem/Wikipedia)

Un militant haut placé de l’ONG B’Tselem a été arrêté dans la nuit de mardi près du village de Susya, en Cisjordanie, au sud de Hébron.

La police a confirmé que le militant était lié à deux autres militants de gauche arrêtés ce mois-ci pour des suspicions de donner des informations sur les Palestiniens qui vendent des propriétés aux résidents des implantations juifs.

Une émission d’investigation de la Deuxième chaîne, diffusée la semaine dernière, avait montré une vidéo de militants de gauche se vantant d’aider les autorités palestiniennes à condamner à mort les Palestiniens qui tentaient de vendre leur terre aux juifs.

Vendre des terres aux Israéliens est considéré comme une trahison par les Palestiniens, et expose à la peine capitale. Dans plusieurs cas, les vendeurs présumés auraient été tués par des membres de groupe de défense.
B’Tselem a déclaré que des membres de la famille de l’homme, un Palestinien, ont affirmé que la police a fait usage d’une violence inutile pendant l’arrestation.

Par ailleurs, la police israélienne a arrêté un militant juif de gauche, ont rapporté des médias mardi, alors qu’un autre d’extrême gauche avait été récemment interpellé après avoir été soupçonné d’avoir donné des informations sur des Palestiniens vendant leurs propriétés à des résidents juifs.

La vente de terres aux Israéliens est considérée comme une trahison par l’Autorité palestinienne et passible d’une peine capitale. Dans plusieurs cas, des vendeurs présumés ont été tués par des membres de la sécurité.

La loi, que les fonctionnaires palestiniens défendent comme conçue pour empêcher les prises [de territoires] par les résidents des implantations, n’a pas été mise en place dans les tribunaux palestiniens, où les vendeurs de terrain aux juifs sont généralement condamnés à plusieurs années de prison.

Un certain nombre de meurtres dans ces dernières années seraient liés à la vente de terrains à des Israéliens, selon des rumeurs, mais ces meurtres n’ont jamais été élucidés.

Le 11 janvier, la police a arrêté Ezra Nawi, un juif israélien décrit comme étant d’extrême gauche, alors qu’il s’apprêtait à voyager de l’aéroport de Tel-Aviv.

La police n’a pas confirmé l’arrestation ni donné de détails sur l’enquête concernant le deuxième militant, les médias affirmant que les deux affaires sont liées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...