Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Un deuxième bateau prêt à partir pour Gaza depuis Chypre

Le bateau empruntera le couloir humanitaire maritime ouvert depuis Larnaca et emprunté pour la première fois par le navire de l'ONG espagnole Open Arms

Le navire maritime Open Arms s'approchant de Gaza, le 15 mars 2024. (Crédit : AFP)
Le navire maritime Open Arms s'approchant de Gaza, le 15 mars 2024. (Crédit : AFP)

Un deuxième bateau chargé d’aide humanitaire est prêt à partir de Chypre vers la bande de Gaza après l’arrivée vendredi de 200 tonnes de nourriture à bord du navire d’une ONG, ont indiqué samedi les autorités chypriotes.

Le porte-parole du ministère chypriote des Affaires étrangères, Theodoros Gotsis, a indiqué sur la radio publique que ce navire, baptisé « Jennifer », était prêt à partir « aujourd’hui (samedi) ou demain (dimanche) » pour la bande de Gaza.

Ce bateau empruntera le couloir humanitaire maritime ouvert depuis le port chypriote de Larnaca et emprunté pour la première fois par le navire de l’ONG espagnole Open Arms qui a remorqué une barge de 200 tonnes de nourriture fournie par l’ONG américaine World Central Kitchen.

World Central Kitchen a indiqué de son côté samedi soir que le « Jennifer » avait été chargé de « 240 tonnes » de nourriture : riz, farine, huile, conserves de protéines et de légumes ainsi que des dattes, produit consommé traditionnellement pendant le ramadan.

Mais « l’horaire exact » du départ du « Jennifer » ou d’un éventuel deuxième voyage de l’Open Arms n’est pas connu « pour le moment », a nuancé l’ONG dans un communiqué, alors que « les prévisions de météo marine font état de mauvais temps entre dimanche et la fin de la semaine prochaine ».

Ce couloir humanitaire maritime a été ouvert depuis Chypre, le pays de l’Union européenne le plus proche de la bande de Gaza, pour faire face à l’urgence humanitaire dans le territoire palestinien où l’ONU redoute une famine généralisée après plus de cinq mois de guerre entre Israël et le Hamas.

La communauté internationale et les ONG soulignent toutefois que ce couloir maritime et les parachutages d’aide ne peuvent se substituer aux routes terrestres.

Le navire d’Open Arms a, lui, remis le cap sur Larnaca, où il devrait arriver dimanche, a indiqué la porte-parole de l’ONG espagnole, qui envisage de participer à d’autres missions vers Gaza.

Dans un message publié sur X, José Andrés, le fondateur de World Central Kitchen, a salué l’envoi de ce premier bateau. « Nous avons réussi ! (…) C’était un test (…) Nous pouvons amener des milliers de tonnes (d’aide) chaque semaine », a-t-il assuré.

La cargaison de l’Open Arms a été déchargée via une jetée temporaire construite au sud-ouest de la ville de Gaza puis transportée par douze camions en vue de sa distribution dans le nord de la bande de Gaza, où la situation humanitaire est particulièrement catastrophique.

Ces envois d’aide par voie maritime sont inspectés au départ de Larnaca par l’armée israélienne qui a déployé des troupes « pour sécuriser la zone » lors du déchargement de la cargaison de l’Open Arms.

S’exprimant devant la presse samedi, le président chypriote Nikos Christodoulides a indiqué avoir reçu « les appels de nombreux pays » désireux d’aider à envoyer de l’aide vers Gaza.

L’armée américaine doit par ailleurs construire une jetée et un quai à Gaza pour débarquer massivement de l’aide. Quatre navires militaires ont quitté cette semaine les États-Unis avec une centaine de soldats et l’équipement nécessaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.