Un garçon de 12 ans soupçonné d’avoir assassiné un sans-abri
Rechercher

Un garçon de 12 ans soupçonné d’avoir assassiné un sans-abri

Une enquête indique que le pré-adolescent aurait frappé Andrei Tiomkin à la tête avec un objet tranchant dans un bâtiment abandonné à Holon, un coup qui aurait provoqué sa mort

Illustration : des gens marchent à côté d'un sans-abri dormant dans la rue, près des cafés du centre de Jérusalem, le 10 novembre 2013. (Nati Shohat / FLASH90 / File)
Illustration : des gens marchent à côté d'un sans-abri dormant dans la rue, près des cafés du centre de Jérusalem, le 10 novembre 2013. (Nati Shohat / FLASH90 / File)

Un garçon de 12 ans est soupçonné d’avoir assassiné un sans-abri dans la ville de Holon, dans le centre d’Israël, ont rapporté dimanche les médias israéliens.

Le mois dernier, Andrei Tiomkin a été retrouvé mort après avoir subi une grave blessure à la tête. Son corps a été découvert dans un bâtiment abandonné à Holon.

À l’origine, la police n’avait pas soupçonné que la mort de Tiomkin pouvait être un homicide. Cependant, une autopsie « a brossé un tableau différent », a rapporté la Douzième chaîne.

Une enquête policière ultérieure a révélé qu’un garçon de 12 ans, arrivé sur les lieux avec ses amis, avait frappé l’homme à la tête avec un objet tranchant, selon la chaîne.

Illustration : un sans-abri dort dans la rue Jaffa au centre-ville de Jérusalem le 23 septembre 2020, lors d’un confinement national. (Nati Shohat / Flash90)

Ce meurtre semble avoir été commis soit pour tuer « l’ennui », soit pour faire un genre de canular. Cependant, la motivation exacte du garçon n’est pas claire.

L’enquête a révélé que quel que soit le motif, il n’y avait pas eu de provocation initiale de Tiomkin.

À ce stade, on ignore encore l’ampleur de l’implication des amis du garçon dans ce meurtre.

L’affaire est actuellement examinée par la police et le parquet, qui estiment qu’un acte d’accusation sera déposé prochainement. Selon la Douzième chaîne, les procureurs devront tenir compte du jeune âge du garçon.

L’enfant n’est pas en garde à vue, selon la radio publique Kan.

L’Association pour les droits civils en Israël a récemment recensé 25 000 sans-abris et a allégué que seuls 10 % d’entre eux sont suivis par les services sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...