Un homme de Beer Sheva inculpé pour avoir menacé Netanyahu en ligne
Rechercher

Un homme de Beer Sheva inculpé pour avoir menacé Netanyahu en ligne

Asher Ben Dor a tweeté une question pour savoir si quelqu'un était au courant des plans d'assassinat du Premier ministre; le suspect se dit désormais être un "prisonnier politique"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 28 juin 2020. (RONEN ZVULUN / POOL / AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 28 juin 2020. (RONEN ZVULUN / POOL / AFP)

Un acte d’accusation a été déposé mardi contre un habitant de Beer Sheva accusé d’avoir menacé le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur les réseaux sociaux.

L’homme de 39 ans a été arrêté lundi à la suite d’une enquête menée par la cyber division de l’unité nationale de lutte contre le crime Lahav 433.

Il a été identifié par les médias en hébreu comme étant Asher Ben Dor.

L’inculpation est intervenue dans le contexte d’une récente répression contre les auteurs de menaces en ligne contre le Premier ministre.

Selon les documents déposés au tribunal de première instance d’Ashkelon, Ben Dor a tweeté il y a deux semaines : « Quelqu’un est au courant des préparatifs de l’assassinat du Premier ministre ? Tout le monde sait… il semble que le temps soit venu, il semble que ce soit devenu insupportable ».

Il aurait également menacé le fils de Netayahu, Yair, en tweetant : « Yair, mon cher, chaque chien a son jour. Que se passe-t-il ? Votre maison tremble ? Les murs sont fins, on entend ton cœur battre. »

La police a déclaré que la remarque était destinée à effrayer ou à taquiner le jeune Netanyahu, rapporte le quotidien Haaretz.

Au tribunal, Ben Dor a déclaré qu’il avait écrit les tweets « dans le feu de l’action ».

« Le Premier ministre lui-même dit des choses et ensuite ‘exprime des regrets’ et c’est correct ? Je ne suis pas un homme violent », a-t-il expliqué.

Après son arrestation, Ben Dor aurait dit à un officier de police : « Je suis en état d’arrestation uniquement parce que c’est le Premier ministre qui s’est plaint. Maintenant que je suis en état d’arrestation, il devrait mourir maintenant, le salaud, il devrait mourir maintenant, c’est une arrestation politique ».

Les Israéliens manifestent contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux abords de sa résidence officielle de Jérusalem, le 27 juin 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

La police a demandé que le suspect soit détenu jusqu’à la fin de la procédure étant donné son passé criminel de violence domestique et d’autres crimes violents, selon Haaretz. La police a fait valoir que Ben Dor pourrait être une menace pour la sécurité publique ainsi que pour le Premier ministre et sa famille.

Le mois dernier, un homme d’Ashkelon a été inculpé pour avoir publié des menaces à l’encontre de Netanyahu sur les réseaux sociaux. Tzvi Sabag, 57 ans, a été accusé d’avoir écrit des messages sur Facebook avec des menaces directes contre le Premier ministre en novembre de l’année dernière et d’avoir également menacé Yair Netanyahu.

Le chef du gouvernement a récemment déposé plusieurs plaintes auprès de la police pour des menaces de violence à son encontre et celle de sa famille.

Le mois dernier, il a porté de telles accusations contre un utilisateur des réseaux sociaux non spécifié qui, selon lui, avait menacé de les assassiner, lui et sa femme.

Toujours en juin, un homme a été arrêté pour avoir menacé Netanyahu dans un message sur les réseaux sociaux, avait annoncé la police, sans fournir plus de détails sur les menaces. Le suspect, un résident de 21 ans du nord d’Israël, a été arrêté par la cyber-unité de la brigade criminelle nationale Lahav 433.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu visite le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem avec son fils Yair, le jour suivant sa victoire aux élections de la Knesset, le mercredi 18 mars 2015. (Crédit photo : Yonatan Sindel/Flash90)

Un mois plus tôt, le militant de gauche Haim Shadmi avait été convoqué pour un interrogatoire de la police pour avoir prétendument menacé Yair Netanyahu. L’interrogatoire a eu lieu après qu’une vidéo diffusée par le Premier ministre a montré une manifestation devant sa résidence officielle, dans laquelle un manifestant masqué, Shadmi, y déclarait : « Yair, souviens-toi de notre promesse. Cela semble tiré par les cheveux. Croyez-nous, nous vous l’avons dit depuis le début, nous savons pourquoi vous avez besoin d’agents de sécurité… un jour vous serez sans gardes et alors… qui sait ? ».

Yair Netanyahu est très actif sur Internet. Il a l’habitude de publier des messages incendiaires sur les réseaux sociaux et tweete rapidement et souvent contre ceux qu’il croit avoir fait du tort à lui et à sa famille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...