Un juif tunisien empêché d’obtenir de la nourriture casher en prison
Rechercher

Un juif tunisien empêché d’obtenir de la nourriture casher en prison

Des proches affirment que le refus des autorités de donner à Ilan Raccah la nourriture conformément à ses besoins alimentaires équivaut à une "condamnation à mort"

Image d’illustration d'un prisonnier derrière les barreaux (sakhorn38 / iStock via Getty images)
Image d’illustration d'un prisonnier derrière les barreaux (sakhorn38 / iStock via Getty images)

Un juif tunisien emprisonné depuis plus d’un mois se voit refuser de la nourriture casher, a déclaré sa famille.

Ilan Raccah, la vingtaine, est détenu depuis le 10 juillet à la prison de Mornaguia, une banlieue ouest de la capitale de Tunis, a rapporté dimanche le site d’information Kountrass. Le rapport ne dit pas précisément pourquoi Raccah a été emprisonné, si ce n’est qu’il est soupçonné d’avoir incité de jeunes hommes à incendier la voiture d’un homme d’affaires local.

Le juge d’instruction chargé de l’affaire a permis à la famille d’apporter de la nourriture casher à Raccah, dont on dit qu’il respecte strictement la loi juive orthodoxe, ou halakha. Mais le directeur de la prison ce week-end a refusé d’accepter la nourriture casher fournie par les parents de Raccah, le forçant à jeûner, a dit la famille.

Raccah n’a pas mangé depuis plus de deux jours et continuera à jeûner jusqu’à ce qu’il reçoive de la nourriture casher, a déclaré son avocat au tribunal.

L’avocat a dit à Kountrass qu’en l’empêchant de recevoir la nourriture, « c’est comme s’il était condamné à mort ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...