Un millier de personnes rendent hommage au héros mort dans la crue à Nahariya
Rechercher

Un millier de personnes rendent hommage au héros mort dans la crue à Nahariya

Netanyahu appelle les Israéliens à obéir aux instructions des autorités face aux intempéries comme pour une attaque à la roquette

Des employés de la municipalité de Nahariya travaillent dans les rues de la ville du nord d'Israël qui a subi de graves inondations en raison de fortes pluies, le 9 janvier 2020. (David Cohen/Flash90)
Des employés de la municipalité de Nahariya travaillent dans les rues de la ville du nord d'Israël qui a subi de graves inondations en raison de fortes pluies, le 9 janvier 2020. (David Cohen/Flash90)

Près d’un millier de personnes ont assisté jeudi à l’enterrement de Moti Ben Shabbat, décédé la veille alors qu’il tentait d’aider d’autres personnes coincées dans une voiture renversée dans une rue inondée de Nahariya.

Ben Shabbat, 38 ans, a été inhumé dans sa ville natale au nord du pays, à la frontière libanaise.

Sa mère, Chava, a déploré le fait qu’elle ait à enterrer son fils le jour de son propre anniversaire.

« Papa, je t’aime », a crié sa fille de 11 ans, selon un reportage du site Ynet.

Le maire de Nahariya, Ronen Mareli, a décrit Ben Shabbat comme « le héros de la nation ».

« Il n’y a aucun moyen de consoler les proches, c’est une tragédie insoutenable et aucun mot ne peut exprimer la douleur », a déclaré le ministre des Affaires religieuses Yitzhak Vaknin, également résident de Nahariya.

Plus tôt dans la journée, le président Reuven Rivlin a adressé une lettre de condoléances à la famille Ben Shabbat.

« A la très courageuse famille Ben Shabbat », a écrit le président. « Moti a risqué sa vie pour sauver une famille dont la voiture était coincée dans les marées montantes. C’est dans ces secondes qui précèdent un passage à l’action que la véritable personnalité des gens se révèle. »

« Sa bravoure, son refus d’être spectateur, son courage, ont touché nos cœurs et son un exemple d’humanité et de responsabilité collective », a écrit Rivlin. « Au nom du peuple d’Israël, acceptez mes condoléances en ces moments difficiles. »

Le président a également parlé avec Marelli : « je suis de près ce qui se passe dans la ville depuis 24 heures, et je suis fier de ce que vous faites ».

Un camion militaire évacue des habitants en empruntant une route inondée dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, par une journée d’hiver orageuse, le 8 janvier 2020. (Meir Vaknin/Flash90)

Citant des témoins oculaires, la police a déclaré que Moti Ben Shabbat, âgé de 38 ans, avait été emporté par les eaux alors qu’il essayait de sauver des passagers d’un véhicule qui s’était renversé dans un trou d’eau.

Sa dépouille a été retrouvée après des recherches menées par des services d’urgence. Aucun des passagers du véhicule n’a été blessé, a ajouté la police.

Alors que de fortes pluies ont continué à submerger le pays jeudi, provoquant des inondations dans de nombreuses régions, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé la population à suivre les consignes de sécurité des autorités, comme elle le ferait si le pays était attaqué par des roquettes.

M. Netanyahu, accompagné du ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, a visité le centre de contrôle de la police de la circulation à Beit Dagan pour examiner comment le service surveillait la situation sur les routes pendant les conditions météorologiques difficiles, qui ont déjà fait sept morts depuis le début de la saison des pluies.

« Ce désastre causé par les récentes pluies a coûté la vie à sept personnes », a dit M. Netanyahu.

« J’ai une requête », a dit Netanyahu dans un appel au public. « Pour sauver des vies, pour prévenir la plupart des incidents, je vous demande de suivre les instructions de la police et des agences d’urgence. Il faut les écouter, c’est exactement comme une attaque de missile. Vous savez que si vous suivez les instructions, dans la plupart des cas, dans presque tous, vous ne serez pas en danger. »

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, (à droite), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (2e à droite), visitent le quartier général de la police de la circulation à Beit Dagan, le 9 janvier 2019. (Haim Zach / GPO)

Netanyahu a spécifiquement demandé que le public n’aille pas voir les crues éclair dans le désert du Néguev, une activité populaire chaque année, mais où le niveau de l’eau peut monter rapidement, entraînant une catastrophe. « Ne vous tenez pas sur le bord du lit de la rivière. D’expérience, je vous le dis – le torrent peut faire céder ses berges très rapidement. N’allez pas voir les inondations, mais regardez-les à la télévision. »

Le Premier ministre a également commenté une tragédie survenue à Tel Aviv, où deux personnes sont mortes samedi lorsqu’elles ont été coincées dans un ascenseur inondé malgré de nombreux appels aux services d’urgence pour les secourir.

« L’affaire est actuellement en cours d’enquête et de vérification. Il est trop tôt pour tirer des conclusions. Lorsque les enquêtes seront terminées, elles seront publiées », a-t-il déclaré.

Les fortes pluies se sont propagées du nord au sud, provoquant d’autres inondations dans tout le pays.

Dans la région centrale d’Emunim, des dizaines d’enfants ont été secourus de leur école avec des canots pneumatiques et des tracteurs après que tous les accès au site aient été submergés.

Les inondations ont également causé des dégâts sur les routes interurbaines, dont plusieurs ont été bloquées. La route 4 en direction du sud à partir de l’échangeur d’Ashdod a été bloquée et la route 90 a été fermée dans les deux directions entre Ein Bokek et Ein Gedi.

Les écoles et les jardins d’enfants sont restés fermés jeudi dans certaines villes du Nord. L’Autorité israélienne des parcs et de la nature a fermé certains sentiers de randonnée fluviale en raison des fortes pluies et de la possibilité que certains cours d’eau débordent de leurs berges.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...