Un nouveau juge de la Cour suprême supprime son compte Facebook
Rechercher

Un nouveau juge de la Cour suprême supprime son compte Facebook

Le professeur Alex Stein, élu la semaine dernière, aurait accusé l'appareil judiciaire d'être dominateur et d'avoir deux poids et deux mesures

Le juge de la Cour suprême nouvellement élu Alex Stein (Capture d'écran YouTube)
Le juge de la Cour suprême nouvellement élu Alex Stein (Capture d'écran YouTube)

Le professeur Alex Stein, élu juge à la Cour suprême d’Israël la semaine dernière en tant que choix personnel de la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, a récemment supprimé un compte Facebook dans lequel il avait fait des déclarations désobligeantes au sujet de la cour et des commentaires sur les hostilités dans la bande de Gaza, a rapporté mardi Hadashot.

Stein, considéré comme un conservateur qui s’oppose à l’activisme judiciaire interventionniste, était l’un des deux juges élus à la Cour suprême jeudi soir, avec Ofer Groskopf.

Une semaine avant sa nomination, selon le rapport, Stein a fermé un compte Facebook dans lequel il avait sévèrement critiqué les politiques de la Cour suprême. Dans ses publications, Stein aurait accusé la cour de « discours autoritaire » et d' »imposer le deux poids et deux mesures ».

Il aurait également cité le regretté juge conservateur Antonin Scalia, de la Cour suprême des États-Unis, qui avait déclaré qu’il lisait les décisions de la Cour suprême israélienne lorsqu’il voulait être « réellement choqué » et lorsque « je veux voir que ma cour n’est pas si mauvaise après tout ».

Antonin Scalia (Crédit : CC BY 2.0)

Pendant la guerre de 2014 entre Israël et le Hamas à Gaza, Stein aurait écrit que l’exigence du droit international d’une réponse militaire « proportionnée » doit correspondre à la réalité de la « guerre moderne et du bon sens » et aurait ridiculisé l’idée que la proportionnalité signifiait le même nombre de victimes des deux côtés.

Stein, 61 ans, est considéré comme l’un des meilleurs experts dans des domaines tels que le droit pénal et la faute professionnelle médicale. Il a enseigné à l’Université hébraïque de Jérusalem, à l’Université Yeshiva de New York et, plus récemment, à la faculté de droit de Brooklyn.

Son collègue Dudi Schwartz a dit à Ynet que Stein, un champion d’échecs de l’ex-Union soviétique avant d’émigrer en Israël, apporterait au tribunal son « approche des échecs » à la loi.

Selon Shaked, le choix de Stein et Groskopf faisait partie « d’un processus visant à ramener la cour à sa fonction de base : interpréter les normes que le Parlement décide, et non pas à le remplacer ».

Ces dernières années, les députés de droite ont accusé la Cour Suprême d’activisme judiciaire interventionniste, comme l’avait fait le pionnier Aharon Barak, président de la Cour suprême de 1995 à 2006, après avoir torpillé une série de lois de la Knesset qu’elle jugeait illégales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...