Un nouvel engin explosif improvisé découvert et détruit par l’armée à Gaza
Rechercher

Un nouvel engin explosif improvisé découvert et détruit par l’armée à Gaza

L'armée israélienne a effectué une explosion contrôlée pour la deuxième fois en deux jours, blâmant le Hamas ; la police a neutralisé un ballon piégé

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un sapeur de la police désarme un dispositif explosif aérien qui a atterri dans la ville de   Kiryat Gat, au sud d'Israël, le 14 septembre 2018 (Crédit : Police israélienne)
Un sapeur de la police désarme un dispositif explosif aérien qui a atterri dans la ville de Kiryat Gat, au sud d'Israël, le 14 septembre 2018 (Crédit : Police israélienne)

Les militaires israéliens ont trouvé et détruit un engin explosif improviséle long de la frontière du sud de Gaza vendredi, le second en deux jours.

De plus, plusieurs ballons transportant un détonateur explosif non-allumé, qui a apparemment été lancé depuis la bande de Gaza, ont atterri sur un terrain de jeu dans la ville de Kiryat Gat, dans le sud d’Israël.

Les militaires ont déclaré que l’engin explosif improvisé avait été dissimulé sous une pile de débris à proximité de la clôture de sécurité, à l’est de la ville de Khan Younis, à Gaza. Un récepteur y était attaché, permettant à la bombe d’être actionnée à distance, selon l’armée israélienne.

Les soldats ont procédé à une explosion contrôlée, a-t-elle ajouté.

« Il n’y a eu ni blessés, ni dégâts », ont indiqué les militaires.

Une bombe explosive improvisée liée à un récepteur à distance découverte par l’armée sur la frontière avec Gaza qui a été détruite lors d’une explosion contrôlée, le 14 septembre 2018 (Crédit : Armée israélienne)

C’est le deuxième engin explosif découvert par l’armée cette semaine le long de la clôture de sécurité.

Les militaires ont accusé le groupe terroriste du Hamas à la tête de Gaza d’être à l’origine de cette attaque manquée.

« Le Hamas continue à tenter de nuire aux infrastructures défensives et aux forces de sécurité dans le secteur de la clôture de sécurité tout en utilisant les résidents de la bande de Gaza comme bouclier humains et comme couverture d’activités terroristes », ont-ils dit dans un communiqué.

A Kiryat Gat, des agents de police ont été appelés, vendredi matin, sur un terrain de jeu où s’était posé un ballon transportant une bombe peu avant sept heures du matin.

« Les forces de police, et notamment un démineur, ont été appelés sur les lieux et se sont occupés de l’objet suspect, éliminant tout danger », ont fait savoir les forces de l’ordre.

Jeudi, les militaires israéliens avaient également fait exploser une bombe qui avait été placée le long de la clôture de sécurité de Gaza par des Palestiniens au cours d’une émeute récente, a indiqué l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...