Rechercher

Un policier, percuté par un ado palestinien au volant d’une voiture volée, enterré

Le jeune homme de 17 ans, soupçonné d'avoir heurté un agent à près de Raanana pendant une course-poursuite, a tenté de s'enfuir à pied avant d'être arrêté

Le lieu d'un accident de voiture mortel sur la route 4, près de Raanana, tôt le matin du 17 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)
Le lieu d'un accident de voiture mortel sur la route 4, près de Raanana, tôt le matin du 17 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un adolescent palestinien a été arrêté dimanche matin. Il est soupçonné de meurtre après avoir foncé sur un officier de police, Barak Meshulam, au volant d’une voiture volée.

Il sera amené devant un juge dans l’après-midi pour une prolongation de sa mise en détention.
Les funérailles de Meshulam, 29 ans, auront lieu à 18 heures à Kfar Saba.

Le jeune homme de 17 ans, originaire de Ramallah, conduisait une voiture qu’il aurait volée dans les environs de Tel Aviv. La police était à ses trousses lorsqu’il a renversé un agent à un check-point situé sur la route 4, près de Raanana.

La route a été fermée dans les deux sens et les forces de l’ordre ont été dépêchées sur place.

L’officier de police, un homme âgé de 29 ans, a été retrouvé gisant au sol, sans vie, selon les services de secours Magen David Adom (MDA). Sa famille a été informée de sa mort.

Le suspect aurait quitté le véhicule et tenté de prendre la fuite à pied. Un hélicoptère de police a aidé la police à le localiser et à l’appréhender peu après.

La police a ouvert une enquête sur les circonstances de cet évènement et a interrogé le suspect.

Après les faits, un policier du commissariat de Kfar Saba – d’où venait le policier tué – a déclaré, selon Ynet que « tant que nous n’avons pas la permission d’ouvrir le feu dans de telles situations, des policiers seront blessés ou tués ».

Le président Isaac Herzog s’est dit « profondément attristé par la mort de l’officier Barak Meshulam, renversé et tué la nuit dernière, en service ». Dans un communiqué, Herzog a déclaré que les policiers israéliens « travaillaient jour et nuit, parfois au péril de leur vie, pour assurer la sécurité de la population, et nous leur en sommes profondément reconnaissants ». Il a présenté ses condoléances à la famille de Meshulam.

Le mois dernier, le policier bénévole Amichai Carmely a été tué lorsqu’il a été renversé par une voiture à un barrage destiné au contrôle de l’ébriété des conducteurs, dans la ville de Rishon Lezion (centre).

Au début du mois, le conducteur présumé a été inculpé de plusieurs infractions, dont le meurtre avec indifférence dépravée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...