Rechercher

Un résident de Jérusalem arrêté pour avoir agressé des femmes à Tel Aviv

Un passant a arrêté l'homme alors qu'il agressait une femme de 55 ans dans la rue ; selon la police, il serait responsable de trois autres attaques similaires

La police arrête un homme qui aurait agressé une femme à Tel Aviv, le 24 décembre 2021. (Capture d'écran/Douzième chaîne israélienne)
La police arrête un homme qui aurait agressé une femme à Tel Aviv, le 24 décembre 2021. (Capture d'écran/Douzième chaîne israélienne)

Samedi, la police israélienne a annoncé avoir arrêté un habitant de Jérusalem âgé de 26 ans pour une série d’agressions violentes à Tel Aviv menées la semaine dernière.

La veille, un porte-parole de la police déclarait que les forces de l’ordre avaient reçu le signalement d’une femme de 55 ans qui avait été agressée à Tel Aviv par un homme qu’elle ne connaissait pas.

Des passants qui se trouvaient sur les lieux ont aidé la victime et retenu le suspect jusqu’à l’arrivée des officiers, selon la police.

La police ajoute que les enquêteurs ont établi un lien entre le suspect et trois autres agressions similaires contre des femmes à Tel Aviv la semaine dernière.

« Il m’a regardée dans les yeux, m’a attrapée par le bras et m’a tirée », a déclaré l’une des victimes présumées à la Douzième chaîne israélienne.

« Un jeune homme s’est approché de moi. Il s’est arrêté et m’a donné un violent coup de poing dans l’œil gauche. Je suis tombée et il a continué à marcher. Des gens m’ont aidée. J’étais en état de choc, j’ai pleuré et ensuite j’ai commencé à courir après lui et à prendre des photos de lui, mais à un certain moment, je me suis arrêtée parce que j’avais mal », a écrit une autre victime présumée dans un post Facebook, selon la chaîne.

Le suspect, dont l’identité est tenue secrète, a été présenté devant un tribunal samedi soir pour une prolongation de sa détention provisoire, a indiqué la police.

Les forces de l’ordre et les services sociaux ont signalé une augmentation importante de plaintes pour violence contre les femmes depuis le début de la pandémie.

Selon un rapport publié par l’Organisation sioniste internationale des femmes (WIZO), 26 femmes ont été assassinées en Israël en 2020, dont 13 par leur partenaire. Il s’agit d’une augmentation considérable par rapport aux 17 femmes assassinées en 2019, dont cinq ont été tuées par leur partenaire.

Jusqu’à présent en 2021, indique la WIZO, au moins 22 femmes ont été assassinées en Israël dans des affaires de violence domestique.

En novembre, le gouvernement a annoncé l’allocation de 155 millions de shekels pour un plan national de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...