Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Un tremblement de terre mineur en Israël et en Cisjordanie

Un tremblement de terre de faible intensité a frappé Israël et la Cisjordanie mardi soir ;la secousse de magnitude 3,5 avait eu pour épicentre une zone située entre l'implantation d’Ariel et Jérusalem

Illustration : L'implantation israélienne d'Ariel en Cisjordanie, le 2 juillet 2020. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90/Dossier)
Illustration : L'implantation israélienne d'Ariel en Cisjordanie, le 2 juillet 2020. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90/Dossier)

L’armée a confirmé qu’un tremblement de terre de faible intensité avait frappé Israël, mardi soir, avec des secousses ressenties à Jérusalem et dans des zones proches de la capitale en Cisjordanie.

Le séisme, de magnitude 3,5, s’est produit à 23h14, heure locale.

L’épicentre se trouvait à environ 15 kilomètres au sud-est de l’implantation d’Ariel, en Cisjordanie, a déclaré la Division de la sismologie du ministère de l’Énergie.

Ariel se situe à environ 38 kilomètres au nord de Jérusalem, où les résidents ont dit avoir ressenti le tremblement de terre, comme les Israéliens de Mevasseret Zion, à environ 13 kilomètres à l’ouest de Jérusalem, et jusqu’à Beit Shemesh, à environ 35 kilomètres plus à l’ouest.

Le commandement du front intérieur a déclaré que le système d’alerte sismique n’avait pas été activé, la secousse ne constituant pas un danger pour les riverains.

Le maire d’Ariel, Eliyahu Shaviro, a dit que ses services étaient en contact avec le commandement du front intérieur. Il a publié un communiqué aux habitants d’Ariel au sujet du séisme.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a demandé mardi soir aux habitants de plusieurs communautés du nord d’Israël de faire bouillir l’eau du robinet par mesure de précaution, suite aux tremblements de terre qui ont secoué la région.

Les habitants de Dovev, Baram, Yiron, Sasa, Matat, Tzivon et Har Meron ont été priés de faire bouillir l’eau pour boire, cuisiner, préparer des médicaments et se brosser les dents jusqu’à nouvel ordre.

L’ordre du ministère intervient au lendemain d’un appel similaire aux communautés de la vallée du Jourdain, indiquant que le tremblement de terre a entraîné une augmentation de la turbidité des eaux souterraines qui alimentent le système d’approvisionnement en eau.

Israël se situe sur le rift syrien africain, zone vulnérable aux tremblements de terre qui traverse la vallée du Jourdain, dans l’est du pays.

Selon des experts, les infrastructures israéliennes ne sont pas adaptées à un tremblement de terre de plus grande intensité.

Ce séisme de faible intensité fait suite au tremblement de terre dévastateur qui a endeuillé la Turquie et la Syrie lundi – également ressenti en Israël –, faisant plus de 7 000 victimes à ce jour.

Ce bilan risque de s’aggraver encore car le temps glacial et les nombreuses répliques ralentissent les opérations de sauvetage, en dépit de l’aide internationale massive, notamment israélienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.