Une 6e personne présente à la conférence de l’AIPAC positive au coronavirus
Rechercher

Une 6e personne présente à la conférence de l’AIPAC positive au coronavirus

L'Etat du Maryland a annoncé 3 nouveaux cas, dont un homme d'une soixantaine d'années qui était présent à la récente conférence politique du lobby pro-Israël

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo lors de la conférence 2019 de l'AIPAC(American Israel Public Affairs Committee) au centre de conférences de Washington, à Washington, le 25 mars 2019 (Crédit : Jose Luis Magana/AP)
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo lors de la conférence 2019 de l'AIPAC(American Israel Public Affairs Committee) au centre de conférences de Washington, à Washington, le 25 mars 2019 (Crédit : Jose Luis Magana/AP)

L’Etat du Maryland a annoncé mercredi avoir diagnostiqué trois nouveaux cas de nouveau coronavirus mortel, dont un homme qui a travaillé sur la récente conférence de l’AIPAC.

Au moins six personnes ont été testées positives au COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, après leur retour de la conférence politique de l’America Israel Public Affairs Committee (AIPAC) la semaine dernière, dont des participants de Cleveland et de Toronto.

Le gouverneur Larry Hogan a déclaré dans un communiqué que le travailleur de l’AIPAC, un résident du comté de Baltimore âgé d’une soixantaine d’années, n’était pas hospitalisé.

Les deux autres nouveaux cas dans l’État concernent un résident du comté de Montgomery, âgé d’une vingtaine d’années, qui s’est récemment rendu en Espagne, également non hospitalisé, et un résident du comté de Prince George, âgé d’une soixantaine d’années, qui est lui hospitalisé. La déclaration indique que « l’historique de voyage de ce dernier est en cours d’investigation ».

« L’État du Maryland a maintenant 12 cas confirmés de COVID-19 », a déclaré Hogan dans le communiqué. « Le ministère de la Santé du Maryland (MDH) a informé les autorités locales de ces cas et a commencé à enquêter sur les risques d’exposition potentiels pour la communauté. »

Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, lors d’une conférence de presse sur la propagation du coronavirus, à Annapolis, Maryland, le 6 mars 2020. (Crédit : Brian Witte/AP)

En début de semaine, deux participants de l’AIPAC ont été diagnostiqués porteurs du COVID-19.

L’un d’entre eux est un homme de la région de Cleveland âgé d’une cinquantaine d’années qui est employé du Centre d’éducation juif de Cleveland. Il s’est rendu à la conférence dans un bus avec d’autres membres de la Fédération juive de Cleveland, a déclaré la Fédération dans une déclaration lundi au Cleveland Jewish News.

La Fédération a déclaré que l’homme a été mis en quarantaine et que les bureaux du Centre d’éducation juif seront fermés pendant deux semaines par mesure de précaution. Les personnes qui étaient dans le bus avec l’homme ont été priées de se mettre en quarantaine, tout comme les élèves de l’école Fuchs Mizrachi de Beachwood qui ont fréquenté l’AIPAC et qui étaient en contact avec lui.

Lundi également, la synagogue Beth Sholom de Toronto, au Canada, a déclaré que l’un de ses dirigeants laïcs avait été testé positif. Les médias canadiens ont rapporté que l’homme s’était rendu à l’AIPAC, bien que la déclaration ne l’ait pas confirmé. La synagogue de Toronto a été fermée pour désinfection et les festivités de Pourim avaient été annulées. Un élu local qui s’est rendu à l’AIPAC et qui était en contact avec l’homme a annoncé qu’il se mettait en auto-quarantaine par mesure de précaution.

Samedi, les autorités américaines de santé ont annoncé qu’elles n’avaient pas identifié de risque pour les participants à la conférence de l’AIPAC, après que le lobby pro-Israël a fait savoir qu’au moins deux participants avaient été testés positifs au coronavirus.

L’AIPAC a relayé un message du ministère de la Santé où l’on pouvait lire : « D’après nos enquêtes menées en collaboration avec le Département de la Santé de New York (NYSDH), aucun risque n’a été identifié pour les participants à la conférence cette fois-ci ».

Le candidat démocrate à la présidence, Mike Bloomberg, s’exprime lors de la conférence 2020 de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), le 2 mars 2020 à Washington. (Crédit
: AP/Alex Brandon)

Le lobby a déclaré vendredi que deux personnes de New York ayant participé à la conférence avaient été testées positives. Et samedi, le département de la Santé publique du comté de Los Angeles a déclaré qu’un résident local avait également été testé positif après son retour.

Vendredi, l’AIPAC a prévenu le Congrès, l’administration Trump, des militants et d’autres sur les infections au virus, soulevant la crainte que des responsables politiques, dont le vice-président américain Mike Pence, auraient pu être exposés.

Israël, qui a mis en place des règles de quarantaine strictes pour toute personne entrant dans le pays et a précédemment ordonné des quarantaines rétroactives, n’a pas non plus publié de directives spécifiques pour les participants à la conférence de l’AIPAC.

La conférence annuelle, qui s’est tenue du 28 février au 2 mars, a attiré 18 000 personnes à Washington, DC.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...