Rechercher

Une cache d’explosifs appartenant au Hamas découverte en Cisjordanie

Une nuit après la mort de trois hommes armés, les troupes israéliennes ont opéré à nouveau à Bidu grâce à de nouvelles informations obtenues avec les agents terroristes arrêtés

Cette photo montre une scène après une opération de l'armée israélienne dans le village cisjordanien de Beit Anan, près de Bidu, au cours de laquelle plusieurs hommes armés du Hamas ont été tués, le 26 septembre 2021 (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser).
Cette photo montre une scène après une opération de l'armée israélienne dans le village cisjordanien de Beit Anan, près de Bidu, au cours de laquelle plusieurs hommes armés du Hamas ont été tués, le 26 septembre 2021 (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser).

Les troupes israéliennes ont mené tôt lundi de nouvelles opérations en Cisjordanie afin d’empêcher des plans présumés d’attaques terroristes majeures, en utilisant de nouvelles informations obtenues après l’arrestation d’une vingtaine de membres présumés d’une cellule du Hamas.

Il s’agissait de la deuxième nuit consécutive lors de laquelle les troupes israéliennes opéraient dans la ville de Bidu, près de Jérusalem. La veille, trois hommes armés du Hamas avaient été tués dans des échanges de tirs avec des soldats.

Lors des derniers raids, les forces ont découvert une importante cache d’engins explosifs destinés à être utilisés lors d’une attaque terroriste dans la capitale dans les prochains jours, selon des informations diffusées à la télévision lundi.

Les « kilogrammes d’explosifs » étaient cachés dans un puits dont la localisation exacte a été déterminée après que le service de sécurité interne du Shin Bet a interrogé le cerveau de la cellule et d’autres membres, selon la presse.

Un porte-parole de Tsahal a décliné une demande d’informations supplémentaires du Times of Israel, invoquant l’enquête en cours.

Des affrontements ont été signalés entre les Palestiniens et les troupes israéliennes pendant l’opération à Bidu. Aucun blessé n’a été rapporté.

Le cerveau présumé de la cellule du Hamas a été blessé lors d’un précédent échange de tirs tôt dimanche dans la ville de Burqin, près de Jénine.

Selon l’enquête initiale de Tsahal, alors que les troupes s’approchaient de la maison dans laquelle le suspect se cachait, l’agent du Hamas a ouvert le feu sur eux à bout portant depuis la cour de la maison.

Deux soldats de Tsahal – un commandant de compagnie et son opérateur radio – ont été blessés. Le suspect blessé a été placé en détention.

Le ministre de la Défense Benny Gantz rend visite à l’un des soldats blessés lors d’un raid en Cisjordanie contre une cellule du Hamas, au Rambam Health Care Campus de Haïfa, le 27 septembre 2021. (Autorisation)

L’armée a déclaré qu’au moins sept membres présumés de la cellule du Hamas avaient été arrêtés lors de raids d’arrestation dans la nuit de samedi à dimanche, et qu’au moins cinq autres terroristes présumés avaient été tués après avoir ouvert le feu sur les troupes de Tsahal. Cinq armes à feu ont également été saisies lors de ces raids, ainsi que de grandes quantités de munitions. Plusieurs autres membres du groupe avaient été arrêtés les nuits précédentes.

Il est estimé que les opérations de démantèlement du réseau terroriste en Cisjordanie vont se poursuivre dans les jours à venir, car Tsahal pense que certains membres sont toujours en liberté.

Les responsables ont déclaré que la cellule avait planifié une attaque terroriste majeure imminente.

« Il est important que vous sachiez que si nous n’avions pas arrêté ce réseau de l’organisation terroriste du Hamas, il aurait atteint un stade avancé et aurait mené des attaques dans des villes israéliennes », a déclaré lundi le chef de Tsahal, Aviv Kohavi.

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré dimanche que « les forces de sécurité ont agi cette nuit en Judée-Samarie contre des terroristes du Hamas qui étaient prêts à mener des attaques terroristes dans un avenir immédiat », utilisant le terme biblique pour désigner la Cisjordanie.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...