Une candidate républicaine partage une vidéo antisémite du « Grand Remplacement »
Rechercher

Une candidate républicaine partage une vidéo antisémite du « Grand Remplacement »

Selon Media Matters, Marjorie Taylor Greene, soutenue par Trump, a exprimé son soutien à un clip accusant les "suprématistes sionistes" de comploter pour éliminer les Blancs

Capture d'écran de la vidéo de Marjorie Taylor Greene, candidate républicaine au Congrès. (YouTube)
Capture d'écran de la vidéo de Marjorie Taylor Greene, candidate républicaine au Congrès. (YouTube)

JTA – Marjorie Taylor Greene, candidate républicaine au Congrès en Géorgie, a partagé une vidéo en 2018 reprenant l’allégation antisémite selon laquelle les « suprématistes sionistes » conspireraient pour inonder l’Europe de migrants afin de remplacer les populations blanches qui s’y trouvent.

Greene, qui a reçu le soutien du président américain Donald Trump, a avancé la théorie du complot QAnon, qui comprend des tropes antisémites. Selon le Jewish Insider, elle a écrit dans un article que la famille Rothschild et le financier juif George Soros sont impliqués dans un complot contre Trump.

La vidéo de 2018 partagée par Greene sur Facebook, découverte par l’observatoire libéral des médias Media Matters for America, reprend une théorie du complot antisémite appelée « Grand Remplacement », qui prétend que les Juifs orchestrent la migration massive d’immigrants non blancs vers des pays à prédominance blanche afin d’y anéantir les populations. Elle affirme que ceux qui soutiennent les réfugiés utilisent des « immigrants pions » pour commettre « le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité ».

Le tireur qui a tué 11 personnes lors de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh en 2018 adhérait à la théorie du Grand Remplacement, tout comme les manifestants du rassemblement d’extrême droite de Charlottesville en 2017.

« Une alliance impie de gauchistes, de capitalistes et de sionistes suprémacistes a comploté pour promouvoir l’immigration et le métissage, dans le but délibéré de nous arracher à l’existence dans nos propres pays », dit une voix off sur la vidéo.

La vidéo répète également, sans citer de preuves, l’accusation selon laquelle les réfugiés musulmans « inondent » l’Europe, mettent en danger les populations locales et cherchent à remplacer les systèmes juridiques du continent par la loi islamique traditionnelle, ou la charia.

Green a écrit sur Facebook : « c’est ce que l’ONU veut dans le monde entier ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...