Une start-up israélienne rejoint un programme de la FIFA
Rechercher

Une start-up israélienne rejoint un programme de la FIFA

L'entreprise de Tel-Aviv, dont le siège est à Londres, testera sa technologie de suivi de pas auprès d'équipes de football professionnelles

Le milieu de terrain moldave Vadim Rata et le défenseur israélien Eitan Tibi luttent pour le ballon lors du match de football de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Moldavie contre Israël, au stade Zimbru de Chisinau, le 31 mars 2021. (Crédit : Bogdan TUDOR / AFP)
Le milieu de terrain moldave Vadim Rata et le défenseur israélien Eitan Tibi luttent pour le ballon lors du match de football de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Moldavie contre Israël, au stade Zimbru de Chisinau, le 31 mars 2021. (Crédit : Bogdan TUDOR / AFP)

La start-up de technologie sportive Playermaker, qui fabrique un dispositif portable monté sur une chaussure pour suivre les performances de football, a été acceptée dans le cadre du programme d’innovation de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA).

Le programme d’innovation, lancé l’année dernière, par le conseil international du football association, a pour but d’aider à introduire des produits innovants dans le jeu en s’assurant que les nouveaux dispositifs répondent à ses normes mondiales.

Le programme permettra aux entreprises de tester leurs produits et de modifier leurs technologies en fonction des besoins et des exigences des règles.

Playermaker, une entreprise de Tel-Aviv dont le siège social est désormais établi au Royaume-Uni, a créé un dispositif de capteurs portables, connectés et montés sur la chaussure, conçu pour fournir une analyse approfondie des performances des athlètes lorsqu’ils sont portés au cours du jeu.

Cette technologie est déjà utilisée par plus de 150 académies de football et équipes professionnelles dans le monde, dont Norwich, Liverpool et Arsenal. Elle fournit aux entraîneurs et aux joueurs des informations sur leur jeu et les aide à prendre des décisions basées sur des données relatives au développement des joueurs et aux priorités d’entraînement.

La technologie de l’entreprise est le premier dispositif portable sélectionné par le programme de la FIFA, a déclaré le PDG et cofondateur de la startup, Guy Aharon, qui a fondé l’entreprise en 2017 avec Yuval Odem et Moran Gad.

« C’est une reconnaissance qu’une entreprise de Tel-Aviv a eu une portée significative dans le monde du football mondial, suffisamment pour être parmi les premiers à être reconnus par la FIFA comme innovants et avec un grand impact sur l’avenir du jeu. »

Des joueurs de football équipés de la technologie Playermaker. (Capture d’écran YouTube)

Le dispositif sera testé par les équipes de la FIFA pendant 24 mois dans divers scénarios.

L’entreprise espère qu’à terme, il sera utilisé de manière universelle.

« Nous pensons qu’à un moment donné, toutes les chaussures seront équipées de Playermaker.

Nous sommes en train de créer la norme… Si nous faisons du bon travail et prouvons notre valeur, nous espérons que de plus en plus de ligues, d’équipes et de fabricants finiront par l’adopter de manière obligatoire », a-t-il déclaré.

Dans son programme, la FIFA a mis l’industrie au défi de proposer des technologies simples et abordables qui fonctionnent à tous les niveaux du jeu, et pas seulement pour les meilleurs joueurs, a déclaré M. Aharon.

Deux autres entreprises ont été sélectionnées pour le programme d’innovation : Vivaturf, fabricant de gazon artificiel, et Vieww, qui a développé une technologie pour la ligne de but.

Guy Aharon, PDG de Playermaker (Autorisation)

« L’objectif principal du programme d’innovation de la FIFA est de fournir une plateforme pour les produits qui ont démontré leur mérite potentiel pour une utilisation dans le football ou l’expérience du football, mais qui ne répondent pas encore aux exigences », indique le site web de la FIFA.

Aujourd’hui, le type le plus courant de système électronique de suivi de la performance, utilisé dans le football, est le dispositif GPS, porté sur le haut du dos du joueur, et au fil des années, la FIFA a créé un système reconnu de suivi de la performance.

Cependant, la FIFA est « désireuse d’explorer » les systèmes, comme celui de Playermaker, qui apportent une valeur ajoutée au jeu, en utilisant de nouvelles sources de données.

En effet, selon la FIFA, contrairement aux dispositifs portés sur le dos qui fournissent une base de mesure solide mais ne captent pas complètement l’action des pieds, le produit de Playermaker permet d’obtenir « des informations plus approfondies » sur les performances, grâce à la position de la chaussure qui génère des données sur les membres inférieurs.

« Il s’avère être une alternative rentable pour la collecte de données individuelles et collectives, ainsi que pour la simplification de l’analyse », a déclaré la FIFA.

Comme le dispositif est porté sur la chaussure, il n’est pas compatible avec les lois actuelles du jeu, a précisé la FIFA.

Le projet-pilote vise donc à prouver la valeur de la technologie aux équipes et à leurs entraîneurs, ce qui pourrait ouvrir la voie à l’approbation du dispositif pour une certification, dans le cadre du programme de qualité de la FIFA, pour les systèmes électroniques de performance et de suivi.

Le dispositif de Playermaker s’adapte à n’importe quelle chaussure, a précisé M. Aharon.

Les clients potentiels sont les équipes elles-mêmes, et non les fabricants de chaussures de football.

Malgré tout, a expliqué M. Aharon, « les fabricants sont très intéressés » par l’intégration de la technologie dans leurs chaussures à d’autres fins que le football.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...