Rechercher

Watergen a installé un générateur d’eau dans un hôpital en Syrie

En partenariat avec une organisation américaine qui fournit de l'aide aux Syriens, la société de Petah Tikva a placé l'un des 10 générateurs d'eau dans l'ancien QG de l'EI à Raqqa

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Un générateur à eau à partir de l'air de Watergen à Gaza, 2021. Illustration. (Crédit: Courtoisie)
Un générateur à eau à partir de l'air de Watergen à Gaza, 2021. Illustration. (Crédit: Courtoisie)

La société israélienne Watergen, spécialisée dans les technologies de production d’eau à partir de l’air, a installé l’un de ses générateurs d’eau dans un hôpital de la province syrienne de Raqqa, l’ancien quartier général de l’organisation terroriste Etat islamique, et devrait en livrer neuf autres d’ici la fin de 2022, a déclaré la société au Times of Israel mardi.

L’acheminement des générateurs est organisé par l’Alliance multiconfessionnelle pour les réfugiés syriens (MFA), une organisation américaine qui s’efforce d’apporter une aide aux millions de Syriens déplacés par la guerre civile, par l’intermédiaire de partenaires confessionnels et laïques.

Un rapport publié en 2021 par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) indique qu’après plus de dix ans de conflit, seuls 50 % des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement fonctionnent correctement en Syrie. Le CICR a indiqué que la pénurie d’eau était particulièrement grave dans le nord-est de la Syrie, notamment à Raqqa, où l’Etat islamique a établi sa capitale de facto pour son califat autoproclamé. Le groupe a infligé sa domination brutale à la région entre 2014 et 2017.

Aujourd’hui, l’eau et l’électricité restent limitées dans la région, où sévit la pauvreté et où les perspectives d’emploi sont rares.

La MFA, qui cherche des solutions d’approvisionnement en eau pour quelque quatre millions de personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie du Nord, s’est adressé à Watergen pour son offre unique, capable de fournir de l’eau potable, propre et sûre sans nécessiter d’infrastructure, a déclaré Benzi Krespi, membre de l’équipe commerciale de Watergen.

« Nous avons une gamme de produits ; pour leurs besoins, nous avons sélectionné la Gen-M Pro, un générateur qui peut produire environ 900 litres d’eau par 24 heures. Tout ce dont ils ont besoin est une source d’énergie et MFA utilise actuellement des panneaux solaires [pour l’alimenter]. C’est une solution sans carbone, sans pollution et la plus durable », a déclaré Krespi lors d’un entretien téléphonique.

Un générateur à eau GEN-M Watergen installé dans un hôpital de la province de Raqqa, dans le nord-est de la Syrie, en avril 2022. (Crédit: Courtoisie)

« Ils ont actuellement reçu deux premières unités. L’ensemble du projet compte 10 unités qui seront installées d’ici la fin de 2022 », a-t-il déclaré, ajoutant que le MFA a prévu d’installer ces générateurs dans des écoles, des cliniques et des hôpitaux de la province et de sa capitale, ainsi qu’à Raqqa.

« Le générateur Watergen, alimenté par l’énergie solaire, convertit les gouttelettes d’humidité de l’air en eau potable propre », a déclaré le directeur exécutif du MFA, Shafi Martini, dans un communiqué.

« Le premier générateur, installé le mois dernier dans un hôpital local, a fourni de l’eau potable à 500 personnes par jour. Un deuxième générateur Watergen sera bientôt installé dans un autre établissement médical, et le MFA prévoit d’installer des unités supplémentaires dans les hôpitaux et les écoles du nord de la Syrie. »

Fondée en 2009, Watergen a mis au point une technologie brevetée qui permet de produire de l’eau potable à partir de l’air, de manière rentable et à faible consommation d’énergie, en utilisant une série de filtres. Après que l’air est aspiré et refroidi pour en extraire l’humidité, l’eau qui se forme est traitée et transformée en eau potable. La technologie utilise un échangeur de chaleur en plastique plutôt qu’en aluminium, ce qui permet de réduire les coûts ; elle comprend également un logiciel propriétaire qui fait fonctionner les appareils.

La société, dirigée par le milliardaire russo-israélien Mikhail Mirilashvili, a déjà un certain nombre de produits sur le marché, notamment des générateurs à grande et moyenne échelle qui, selon la société, peuvent produire entre 220 et 6 000 litres d’eau par jour, selon le générateur, ainsi qu’un appareil à domicile qui peut produire 25 à 30 litres d’eau par jour.

Watergen a également développé des générateurs pour le marché automobile, notamment le Watergen Onboard, qui peut produire jusqu’à 50 litres d’eau par jour et peut être installé dans les camping-cars, les VR, les caravanes, les camions et les bus, et le WaterGen Mobile Box, un générateur portable et léger qui peut produire jusqu’à 20 litres d’eau potable par jour.

L’homme d’affaires russo-israélien Michael Mirilashvili dans ses bureaux de Petah Tikva, le 17 novembre 2020. (Crédit :Emmanuel Dundand/AFP)

En novembre, Watergen a annoncé un nouveau partenariat avec le constructeur automobile américain Ford afin d’équiper ses véhicules d’aventure et de loisirs d’un générateur d’eau potable intégré.

« L’eau est un besoin fondamental, tout le monde doit avoir accès à une eau saine et propre », a déclaré Krespi, ajoutant que Watergen travaille dans 85 pays dans le monde, sur la base de cette idée.

L’année dernière, Watergen a lancé un projet dans la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas, afin de fournir des générateurs pouvant produire jusqu’à 6 000 litres par jour aux Palestiniens de l’enclave, confrontés à une pénurie chronique d’eau.

Un Palestinien remplit un verre d’eau à partir d’un générateur d’eau solaire qui extrait de l’eau potable directement de l’air conçu par Watergen, une société appartenant à un homme d’affaires russo-israélien, dans la ville de Khan Yunis au sud de la bande de Gaza, le 16 novembre 2020 (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

L’aquifère surexploité de Gaza a été dégradé par l’intrusion d’eau salée et contaminé par des polluants, rendant la plupart de l’eau disponible salée et dangereuse à boire et forçant l’importation d’eau en bouteille, a rapporté l’AFP en janvier 2021. Seulement 3 % de l’eau potable de Gaza répond aux normes internationales, selon l’ONU qui avertissait il y a quelques années qu’un épuisement de l’aquifère allait contribuer à rendre la situation « invivable » dès 2020.

Israël et l’Égypte contrôlent étroitement les importations vers Gaza, afin d’empêcher le Hamas qui contrôle la bande, d’importer des armes.

Michael Mirilashvili, milliardaire russo-israélien d’origine géorgienne, a été emprisonné plusieurs années en Russie pour le rapt présumé des ravisseurs de son père – un riche homme d’affaires un temps détenu par des gangsters géorgiens.

Son procès n’a pas « respecté les normes d’impartialité », selon la Cour européenne de justice, et il a été relaxé en 2009.

Installé en Israël, l’homme d’affaires a racheté il y a près de cinq ans la start-up Watergen, qui exporte désormais ses générateurs d’eau dans plus de 80 pays.

Juif religieux, avec la photo d’un éminent rabbin orthodoxe sur le mur de son bureau, Mirilashvili a déclaré à l’AFP que lorsqu’il a pris connaissance de la crise de l’eau à Gaza, il a immédiatement voulu aider.

« Notre objectif était que chaque personne sur Terre puisse être approvisionnée en eau potable… Il faut aider en premier lieu nos voisins », a-t-il déclaré.

Des écoliers passent devant des bâtiments détruits dans la ville de Raqqa, dans le nord de la Syrie, le 14 octobre 2018. (Crédit: Delil Souleiman/AFP)

En ce qui concerne la Syrie, Mirilashvili a déclaré que Watergen était « fier de participer à cette initiative salvatrice visant à améliorer la sécurité, la santé et le bien-être de la région ». Tout au long de l’histoire, les conflits ont souvent été centrés sur le contrôle des sources d’eau. Aujourd’hui, nous faisons le contraire : nous construisons la paix et un avenir commun autour d’une technologie israélienne révolutionnaire. »

En 2020, Watergen a signé un accord avec la société émiratie Al Dahra pour exporter les solutions israéliennes aux Émirats arabes unis et dans d’autres pays de la région.

Watergen possède des bureaux en Israël, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, en Russie, en Chine et en Inde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...