Rechercher

Ford s’associe à l’entreprise israélienne Watergen

Le géant américain de l'automobile va installer des générateurs d'eau atmosphérique dans ses véhicules de loisirs

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Un véhicule Ford Ranger équipé du générateur eau/air Mobile Box de Watergen. (Courtoisie/Watergen)
Un véhicule Ford Ranger équipé du générateur eau/air Mobile Box de Watergen. (Courtoisie/Watergen)

Le constructeur automobile américain Ford s’associe à la société israélienne Watergen, spécialisée dans les technologies de production d’eau à partir de l’air, afin d’équiper ses véhicules d’aventure et de loisirs d’un générateur d’eau potable intégré.

L’annonce a été faite mardi à Tel Aviv en marge du Smart Mobility Summit 2021, une conférence annuelle pour le secteur des transports organisée par la Smart Mobility Initiative, une unité du bureau du Premier ministre qui promeut les solutions de mobilité intelligente.

Fondée en 2009, Watergen a mis au point une technologie brevetée qui permet de produire de l’eau potable à partir de l’air, de manière rentable et à faible consommation d’énergie, en utilisant une série de filtres. Après que l’air est aspiré et refroidi pour en extraire l’humidité, l’eau qui se forme est traitée et transformée en eau potable. La technologie utilise un échangeur de chaleur en plastique plutôt qu’en aluminium, ce qui permet de réduire les coûts ; elle comprend également un logiciel propriétaire qui fait fonctionner les appareils.

La société, dirigée par le milliardaire russo-israélien Mikhail Mirilashvili, a déjà un certain nombre de produits sur le marché, notamment des générateurs à grande et moyenne échelle qui, selon la société, peuvent produire entre 220 et 6 000 litres d’eau par jour, selon le générateur, ainsi qu’un appareil à domicile qui peut produire 25 à 30 litres d’eau par jour.

Watergen a également développé des générateurs pour le marché automobile, notamment le Watergen Onboard, qui peut produire jusqu’à 50 litres d’eau par jour et peut être installé dans les camping-cars, les VR, les caravanes, les camions et les bus, et le WaterGen Mobile Box, un générateur portable et léger qui peut produire jusqu’à 20 litres d’eau potable par jour.

Ce dernier a fait ses débuts mondiaux dans la gamme de véhicules pick-up Ford Ranger lors du salon SEMA (Specialty Equipment Market Association) à Las Vegas le week-end dernier, a déclaré Yaniv Fainshnider, CMO de Watergen.

« Le générateur Mobile Box est un accessoire après-vente que les acheteurs peuvent choisir d’installer dans leurs nouveaux véhicules [de la gamme Ford Ranger]. Il peut être utilisé pour produire de l’eau potable de qualité lors d’une excursion, par exemple, sans avoir à se soucier de transporter suffisamment d’eau avec soi », a déclaré M. Fainshnider au Times of Israel mardi.

Une boîte mobile Watergen installée dans une Ford Ranger. (Courtoisie/Watergen)

L’unité Mobile Box a besoin d’une alimentation électrique de 12V et d’un accès à l’air frais pour produire l’eau. Dans les véhicules Ford Ranger, la Mobile Box sera installée sur le plateau du pick-up, où elle « occupera un espace minimal en raison de ses dimensions compactes (630 x 530 x 460 mm) », a déclaré la société.

« La capacité de produire de l’eau potable sans dépendre d’une source d’eau externe change la donne pour ceux qui recherchent une aventure hors réseau », a déclaré Watergen dans un communiqué.

Fainshnider a déclaré que l’entreprise travaille déjà avec un certain nombre de constructeurs automobiles et d’autres clients de premier plan, qu’il a refusé de nommer pour le moment.

Il a toutefois précisé que Watergen travaille dans 80 pays à travers le monde en se basant sur l’idée que « tout le monde devrait avoir accès à une eau potable propre et sûre. »

« Nous n’avons pas besoin de traiter l’eau ou de dire aux gens de la conserver ; nous pouvons simplement la produire à partir de l’air. Tant de communautés dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable et nous voulons faire partie de la solution », a déclaré Fainshnider.

Au début de l’année, Watergen s’est lancée dans un projet dans la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas, afin de fournir des générateurs capables de produire jusqu’à 6 000 litres par jour aux Palestiniens de l’enclave, confrontés à une pénurie chronique d’eau.

L’aquifère surexploité de Gaza a été dégradé par l’intrusion d’eau salée et contaminé par des polluants, rendant la plupart de l’eau disponible salée et dangereuse à boire et obligeant à importer de l’eau en bouteille, a rapporté l’AFP en janvier. Seul 3 % de l’eau de Gaza répond aux normes internationales, selon les Nations unies, qui avaient prédit en 2012 que les pressions écologiques auraient rendu Gaza « invivable » à ce jour.

Un générateur d’eau à énergie solaire qui extrait l’eau potable directement de l’air donné par Watergen, une société appartenant à un homme d’affaires russo-israélien, dans la ville palestinienne de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 16 novembre 2020. (SAID KHATIB/AFP)

Israël et l’Égypte contrôlent étroitement les importations vers Gaza, afin d’empêcher le groupe terroriste du Hamas qui contrôle la bande d’importer des armes, et Mirilashvili a déclaré à l’AFP en janvier que l’approbation de ses machines « a pris un certain temps. »

M. Mirilashvili a acheté Watergen après s’être installé en Israël en 2009. Le PDG et président de l’entreprise a une histoire personnelle plutôt haute en couleurs, notamment un séjour dans une prison russe à la suite d’une condamnation pour enlèvement lors d’un procès que la Cour européenne de justice a jugé entaché d’irrégularités.

Juif religieux, la photo d’un éminent rabbin orthodoxe suspendue au mur de son bureau, M. Mirilashvili a déclaré à l’AFP que lorsqu’il a appris la crise de l’eau à Gaza, il a immédiatement voulu aider.

« Notre objectif était que chaque personne sur Terre puisse être approvisionnée en eau potable… Il a été immédiatement clair que nous devions d’abord aider nos voisins », a-t-il déclaré.

L’année dernière, Watergen a conclu un accord avec la société émiratie Al Dahra pour exporter les solutions israéliennes vers les Émirats arabes unis et d’autres pays de la région.

Cet été, Watergen a installé un générateur pour une communauté amérindienne de la nation Navajo en Arizona afin de l’aider à faire face à une pénurie d’eau paralysante. Selon des estimations récentes, près de 10 000 familles de la nation Navajo n’ont pas accès à l’eau courante. Les eaux souterraines locales ont été contaminées au fil des ans par l’exploitation minière et la situation a été exacerbée par la sécheresse dévastatrice qui frappe l’ouest des États-Unis.

Watergen installe un générateur d’eau GEN-M chez Rocky Ridge Gas & Market dans la communauté Hard Rock de la Nation Navajo. (Watergen)

« La crise de l’eau potable est le problème le plus important de notre époque, et c’est pour cette raison que Watergen travaille sans relâche pour atteindre un objectif : apporter de l’eau potable de l’air aux gens partout dans le monde », a déclaré Mirilashvili en juillet.

Watergen a des bureaux en Israël, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, en Russie, en Chine et en Inde, a précisé M. Fainshnider.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...