Yael Gavrielov, emprisonnée pour viols sur mineures, aurait été libérée
Rechercher

Yael Gavrielov, emprisonnée pour viols sur mineures, aurait été libérée

L'éducatrice qui travaillait dans un internat avait été condamnée à quatre ans de prison pour viol, sodomie et agressions sexuelles sur des mineures de 11 et 15 ans en 2018

Yael Gavrielov à la cour de district de Bnei Brak, le 3 juillet 2017. (Capture d'écran/Ynet)
Yael Gavrielov à la cour de district de Bnei Brak, le 3 juillet 2017. (Capture d'écran/Ynet)

Une ancienne éducatrice qui travaillait dans un internat de Bnei Brak et qui avait été reconnue de viol sur deux mineures aurait bénéficié d’une libération anticipée, selon un reportage qui a été diffusé jeudi à la télévision israélienne.

Yael Gavrielov avait plaidé coupable en 2018 des chefs de viol, de sodomie et d’agression sexuelle sur deux jeunes pensionnaires de l’établissement qui étaient âgées au moment des faits de 11 et de 15 ans.

Elle avait écopé d’une peine de prison de quatre ans dans le cadre d’un arrangement judiciaire mais la commission chargée des libérations conditionnelles aurait décidé de réduire sa sentence d’un tiers, a annoncé la station de radio Kan.

Cette décision a été prise malgré l’opposition du bureau du procureur et des victimes, a précisé le reportage.

De son côté, l’avocat de Gavrielov Avi Chimi, a répondu que sa libération anticipée était « une bonne décision – une décision appropriée et juste ».

« Ma cliente a admis ses actes, elle a indemnisé les plaignants et, plus important, elle a suivi un processus significatif de réinsertion et elle a été libérée », a-t-il continué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...