Yahadout HaTorah fera appel du décompte final des voix après avoir perdu 1 siège
Rechercher

Yahadout HaTorah fera appel du décompte final des voix après avoir perdu 1 siège

Après avoir chuté de 8 à 7 sièges, le parti ultra-orthodoxe déplore que les résultats officiels des élections aient été déterminés "dans un court laps de temps"

Les dirigeants du parti Yahadout HaTorah Yaakov Litzman (à droite) et Moshe Gafni (à gauche) s'adressent à la presse à la Résidence du Président à Jérusalem le 23 septembre 2019, après avoir consulté le président Reuven Rivlin sur la question de savoir quel législateur devrait être chargé de former le prochain gouvernement après les élections du 17 septembre. (Hadas Parush/Flash90)
Les dirigeants du parti Yahadout HaTorah Yaakov Litzman (à droite) et Moshe Gafni (à gauche) s'adressent à la presse à la Résidence du Président à Jérusalem le 23 septembre 2019, après avoir consulté le président Reuven Rivlin sur la question de savoir quel législateur devrait être chargé de former le prochain gouvernement après les élections du 17 septembre. (Hadas Parush/Flash90)

Le parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah a annoncé mercredi son intention de contester les résultats officiels des élections après un décompte final des voix qui lui a fait perdre un siège au profit du Likud.

Lors du décompte final des élections de la semaine dernière, Yahadout HaTorah est passé de 8 à 7 sièges, tandis que le Likud est passé de 31 à 32 sièges.

Le changement est dû à seulement 68 votes, selon le site d’information Ynet.

« Le court délai pour arriver à la décision, la différence mineure dans les votes et le manque de données importantes pour déterminer le résultat final nous amènent à envisager de déposer un appel », a déclaré Yahadout HaTorah dans un communiqué.

La commission centrale électorale a déclaré que les résultats amendés sont intervenus après qu’une enquête a mis au jour plusieurs cas de fraude électorale avérés.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est reçu par le ministre de la Santé Yaakov Litzman du parti Yahadout HaTorah (à gauche), lors d’un repas pour célébrer la naissance du petit-fils de Litzman, le 18 juin 2017. (Shlomi Cohen/FLASH90)

Malgré ce siège supplémentaire, le Likud reste derrière le challenger Kakhol lavan, et le nouveau décompte ne modifie pas l’équilibre du pouvoir entre les blocs rivaux dirigés par le Premier ministre Benjamin Netanyahu du Likud et Benny Gantz de Kakhol lavan.

Netanyahu a été recommandé comme Premier ministre par 55 députés de son propre parti, Yahadout HaTorah, Shas et Yamina. Gantz a le soutien de 54 députés de son propre parti, de ses alliés de centre-gauche et d’une grande partie de la Liste arabe unie.

Le chef d’Yisrael Beytenu Avigdor Liberman, dont le parti compte 8 sièges, n’a recommandé ni Netanyahu ni Gantz comme Premier ministre et détient l’équilibre du pouvoir entre les blocs.

Dans son annonce de fin de soirée des résultats modifiés, la commission a déclaré que le changement fait suite à une enquête approfondie qui a trouvé des « preuves réelles d’altération apparente du vote » dans six bureaux de vote.

Les Israéliens ont voté dans plus de 10 000 bureaux de vote lors des élections du 17 septembre.

Le président de la commission centrale électorale, le juge Hanan Melcer, a décidé que les votes exprimés dans ces six bureaux de vote, principalement dans les communautés arabe et druze, ne seraient pas inclus dans les résultats.

Melcer a présenté les résultats définitifs mercredi au président Reuven Rivlin, qui est maintenant chargé de choisir un législateur pour former le prochain gouvernement. Il le fera ce mercredi soir.

Hanan Meltzer, président de la commission centrale électorale, présente les résultats officiels des élections pour la 22e Knesset au président israélien Reuven Rivlin, à la résidence du président à Jérusalem, le 25 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

La tâche de Rivlin est compliquée par le fait que ni Gantz ni Netanyahu n’ont une possibilité sérieuse de former une coalition viable de 61 et plus, et bien que Kakhol lavan ait remporté plus de sièges que le Likud, Netanyahu a plus de législateurs qui le recommandent pour qu’il soit le premier à construire la première coalition.

Rivlin a encouragé Gantz et Netanyahu à essayer de parvenir à un gouvernement d’unité, mais un accord sur qui dirigerait une telle coalition reste difficile à trouver.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...