Yair Lapid et Mansour Abbas discutent de la formation d’un gouvernement
Rechercher

Yair Lapid et Mansour Abbas discutent de la formation d’un gouvernement

Le chef de Raam demanderait notamment une liberté de vote sur les questions LGBT, un gel de la loi de l'État-nation, un plan d'éradication du crime chez les Arabes israéliens

Yair Lapid, à gauche, et Mansour Abbas, à droite. (Crédit : Flash90)
Yair Lapid, à gauche, et Mansour Abbas, à droite. (Crédit : Flash90)

Le chef de Yesh Atid, Yair Lapid, a rencontré dimanche Mansour Abbas, dont le parti Raam apparaît dorénavant comme un potentiel arbitre à l’issue des quatrièmes élections non-concluantes en moins de deux ans.

Cet entretien a eu lieu au domicile de Lapid à Tel Aviv et, selon la chaîne publique Kan, il a été facilité par le maire de Taibe, Shuaa Masarwa Mansour, qui est un proche des deux politiciens.

Lapid et Abbas « ont évoqué la possibilité de former un nouveau gouvernement. A la fin de la réunion, les deux parties ont convenu de continuer cette discussion dans les prochains jours, » a noté Raam dans un communiqué.

Selon le site Ynet, le chef du parti islamiste a présenté un certain nombre de demandes conditionnant son éventuel soutien : une liberté dans les votes liés aux questions LGBT, un gel de la loi controversée sur l’État-nation juif et un gel de la loi Kaminitz (qui est considérée comme visant les constructions illégales arabes) ainsi que la reconnaissance des villages bédouins situés dans le Negev et jusqu’à présent non reconnus.

Abbas a également réclamé un plan concret pour éradiquer le crime au sein des communautés arabes, a noté le site d’information.

Mansour Abbas, dirigeant du parti Raam, et des membres du parti au siège de Raam à Tamra, lors de la soirée électorale, le 23 mars 2021. (Flash90)

Cet entretien entre les deux hommes a eu lieu vingt-quatre heures après une rencontre entre Ayoub Kara, député du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et le leader de la faction arabe islamiste. Kara a déclaré au micro de la radio israélienne que des membres du Likud, dont il n’a pas précisé l’identité, lui avaient demandé d’aller rendre visite à Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...