Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

York accueille un rabbin – le premier depuis le pogrom de 1190

La rabbine Elisheva Salamo s'installe à mi-temps au sein de la communauté juive libérale ; la ville, longtemps associée au massacre de la tour des croisés, reconstruit sa vie juive

La vue de la Clifford's Tower où les travaux de reconstruction sont déjà en cours depuis le parapet, au mois d'octobre 2019 (Crédit : Times of Israel)
La vue de la Clifford's Tower où les travaux de reconstruction sont déjà en cours depuis le parapet, au mois d'octobre 2019 (Crédit : Times of Israel)

JTA – Pour la première fois depuis 833 ans, la ville britannique de York, dont la population juive a été décimée lors d’un pogrom au Moyen-Âge, accueillera un rabbin.

La rabbin Elisheva Salamo est arrivée à York la semaine dernière en provenance de Californie, après avoir travaillé pendant des décennies dans des chaires aux États-Unis, en Suisse et en Afrique du Sud. Elle occupera un poste à temps partiel au sein de la communauté juive libérale de York, qui est affiliée à une mouvance proche du mouvement réformé américain. La congrégation a été fondée en 2014 et compte aujourd’hui une centaine de membres.

Ce recrutement est une étape importante pour York, une ville du nord de l’Angleterre dont la communauté juive médiévale a été anéantie lors d’un pogrom en mars 1190, le jour du Shabbat précédant la fête de Pessah. Cherchant à se protéger des émeutiers antisémites qui avaient l’intention de convertir de force les Juifs au christianisme ou de les tuer, les Juifs de York se sont réfugiés dans une tour du château du roi.

Conscients qu’ils ne sortiraient pas vivants de la tour alors que les troupes s’amassaient à l’extérieur, ils ont préféré se suicider plutôt que de se convertir – un choix également fait par d’autres communautés juives européennes confrontées à des armées antisémites pendant les croisades. On estime qu’environ 150 personnes ont péri lors du pogrom de York. Un siècle plus tard, les Juifs ont été entièrement expulsés d’Angleterre ; ils n’ont été autorisés à revenir qu’en 1656, mais peu d’entre eux sont revenus à York.

A LIRE : Ils reviennent au château : l’improbable retour des Juifs de York

« Contribuer à la reconstruction de ce qui était autrefois l’une des communautés juives les plus dynamiques d’Angleterre est un honneur et un privilège », a déclaré Salamo au Guardian.

York n’est pas la seule ville britannique où l’antisémitisme médiéval a sévi et où la vie juive est en train d’être rétablie. La ville britannique de Norwich, qui a été le théâtre d’un autre pogrom en 1190, pourrait accueillir un centre d’héritage juif.

Elisheva Salamo a été formée au Collège rabbinique reconstructionniste et a étudié la biologie et la biologie cellulaire et moléculaire au Reed College et à l’université de Yale. Selon son site web, elle est également une cavalière expérimentée.

Elle rejoindra une communauté dirigée par des bénévoles depuis sa création il y a près de dix ans. Le premier rôle officiel de Mme Salamo consistera à diriger les offices des fêtes de fin d’année en septembre. La communauté espère collecter des fonds pour l’engager à plein temps, selon le Jewish Chronicle.

« Au regard de l’histoire unique de York, c’est un moment très important non seulement pour les Juifs de la ville, mais aussi au niveau national et international », a déclaré Ben Rich, cofondateur de la communauté juive libérale de York, au Jewish Chronicle.

« J’espère que l’ensemble de la communauté juive et ses alliés à travers le monde voudront nous aider à franchir la prochaine étape de cet incroyable événement », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.