L’armée israélienne riposte aux tirs de roquettes de Gaza ; 2 morts
Rechercher

L’armée israélienne riposte aux tirs de roquettes de Gaza ; 2 morts

Les sirènes d'alerte se sont déclenchées dans le sud du pays ; L'armée a visé des bases des Brigades Ezzedine al-Qassam

Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Les sirènes ont retenti dans le sud d’Israël après le tir d’une roquette vers Israël depuis la bande de Gaza.

La roquette a été interceptée par le système de défense Dôme de Fer et a été détruite en plein vol.

L’armée a affirmé qu’aucun blessé ou dommage n’est à déplorer. Les militaires déclarent que les sirènes d’alerte ont été activées dans les zones de Shaar Hanegev, Sdot Negev, Hof Ashkelon et Eshkol, ainsi que dans la ville de Sderot.

L’interception de la roquette est intervenue après qu’un certain nombre d’entre elles ont été tirées sur Israël depuis Gaza hier soir. Un char et un avion de Tsahal avaient alors mené des attaques contre deux positions du Hamas à Gaza en représailles aux roquettes. L’une des roquettes a atterri sur un champ dans le sud du pays à Sderot, tandis que les deux autres n’ont pas atteint le territoire israélien, a indiqué l’armée.

Le service national d’ambulances a indiqué que ses infirmiers avaient pris en charge une quinquagénaire qui avait été choquée.

L’armée a ciblé deux positions du Hamas car elle considère le groupe terroriste sunnite au pouvoir à Gaza comme responsable de toute attaque en provenance de l’enclave côtière. Les attaques avaient néanmoins été revendiquées par un autre groupe terroriste de la région, les Brigades al-Tawheed, affiliées à Al-Qaïda. Ces tirs auraient fait une quinzaine de blessés.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a indiqué avoir effectué samedi à l’aube plusieurs frappes dans la bande de Gaza, faisant deux morts selon le Hamas. Les tirs étaient menés en riposte aux roquettes tirées la veille depuis Gaza.

« En réponse aux tirs de roquettes vers le sud d’Israël vendredi, des appareils de l’armée de l’air ont visé quatre structures de l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza », a dit l’armée.

Les raids israéliens de vendredi avaient fait une quinzaine de blessés dans l’enclave palestinienne, où deux Palestiniens avaient été tués dans des affrontements avec les soldats israéliens lors d’une « journée de la colère » dans les Territoires palestiniens contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les structures en question sont « deux usines de fabrication d’armes, un entrepôt d’armes et un complexe militaire », a-t-elle précisé.

Selon le responsable du Hamas, deux Palestiniens âgés de 28 et 30 ans tués ont été tués samedi dans une frappe contre une base de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, à Nousseirat.

La décision unilatérale de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, en rupture avec des décennies de diplomatie américaine, a provoqué un tollé au sein de la communauté internationale et isolé les Etats-Unis à l’ONU qui s’est déclarée « particulièrement inquiète des risques d’une escalade violente ».

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs pays musulmans et arabes contre l’initiative de M. Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...