La petite monarchie musulmane de Bahreïn a organisé une cérémonie pour célébrer le premier soir de Hanoukka, et la vidéo de cheiks portant des keffiehs dansant avec des juifs orthodoxes sur de la musique hassidique a fait fureur sur Facebook.

Samedi soir, le royaume, dirigé par le roi Hamed ben Issa Al Khalifa, a organisé une cérémonie d’allumage de bougies à laquelle ont participé juifs, hommes d’affaires et des Bahreïnis.

Bahreïn, un groupe d’îles du Golfe persique qui compte 1,4 million d’habitants, est le seul état arabe du Golfe à posséder une synagogue. Le pays avait une population juive d’environ 1 500 personnes en 1948. Cependant, beaucoup sont partis après la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël, et presque tous ceux qui étaient restés sont partis après la guerre des Six Jours de 1967. Il reste aujourd’hui moins de 50 juifs dans le pays.

Le royaume se distingue également par le fait que son ambassadeur aux Etats-Unis entre 2008 et 2010 ait été une ambassadrice, Houda Nonoo, qui est juive et avait auparavant était élue au Parlement du pays.

L’année dernière, le roi du Bahreïn avait marqué Hanoukka pour la première fois. Il avait invité le directeur de la Conférence des rabbins européens, le rabbin Moshe Levin, qui avait récité les bénédictions traditionnelles tout en allumant les bougies, et chanté un verset de « Maoz Tzur », l’hymne traditionnel de Hanoukka. Quelque 50 juifs étaient présents à la cérémonie.

Le roi avait accueilli ses invités, déclarant que « l’appel à la guerre contre le terrorisme doit venir des dirigeants de toutes les religions en même temps. Ici, à Bahreïn, les membres de toutes les religions vivent sans crainte, et nous continuerons à permettre aux juifs de vivre en paix et en tranquillité, de maintenir le style de vie, leurs coutumes et les commandements de leur religion sans peur. »