Avigdor Liberman, ministre de la Défense, a déclaré que la récente émission de radio sur les écrits de Mahmoud Darwish, écrivain et poète palestinien, était équivalente à un hommage à Mein Kampf, d’Adolf Hitler.

Pendant une réunion aujourd’hui avec Yaron Dekel, le directeur de la radio militaire, au sujet du scandale après la diffusion mardi par la radio d’un documentaire sur Darwish, Liberman a déclaré que le célèbre auteur palestinien « qui appelait dans sa poésie à l’expulsion du peuple juif de l’Etat d’Israël et qui a écrit que ‘la chair de l’occupant sera ma subsistance’ ne peut pas faire partie du programme narratif israélien qui a été diffusé. »

« Avec cette logique, l’héritage complet du mufti al-Husseini ou les mérites littéraires de Mein Kampf pourraient aussi avoir été inclus » dans le programme, a déclaré Liberman, selon la Deuxième chaîne.

Les députés arabes de la Knesset ont été scandalisés par les propos de Liberman.

Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, à la Knesset, à Jérusalem, le 19 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, à la Knesset, à Jérusalem, le 19 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, a déclaré que Liberman n’était pas seulement « raciste, violent et délirant, mais également ignorant » après cette comparaison.

Ayman Odeh, président de la Liste arabe unie, a déclaré que « seule une personne mauvaise et haineuse peut établir une comparaison entre la merveilleuse poésie philanthrope de Darwish, et les travaux d’Hitler. »

La station a été critiquée depuis la diffusion du programme. Miri Regev, ministre de la Culture et des Sports, avait appelé Liberman à intervenir et à cesser de financer la station.

La radio militaire avait défendu sa programmation, déclarant dans un communiqué que ses documentaires cherchaient à « enrichir et engager » leurs auditeurs avec une variété d’idées.