Rechercher

16 ans plus tard, un terroriste responsable du meurtre d’un soldat arrêté

Alam al-Rai, 42 ans, arrêté pour avoir attaqué des Israéliens à Naplouse en avril serait un membre de la cellule qui a tué le sergent Osher Damari en 2006, selon le Shin Bet

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le sergent Osher Damari, 20 ans, tué en 2006 lors d’un attentat à la bombe à Naplouse (Crédit : Autorisation)
Le sergent Osher Damari, 20 ans, tué en 2006 lors d’un attentat à la bombe à Naplouse (Crédit : Autorisation)

L’agence de sécurité du Shin Bet a révélé jeudi qu’elle avait arrêté un membre du groupe terroriste palestinien Tanzim, aujourd’hui inactif, soupçonné d’être responsable d’un attentat à la bombe qui avait tué un soldat israélien en 2006.

Alam al-Rai, 42 ans, résident de Naplouse, a été arrêté pour avoir commis au moins deux attaques armées contre des Israéliens près du Tombeau de Joseph, à la périphérie de la ville de Cisjordanie, et dans d’autres endroits des environs au cours du mois d’avril, a déclaré le Shin Bet.

Lors de son interrogatoire, le Shin Bet a découvert qu’al-Rai faisait partie d’une cellule qui a fait exploser une bombe lors d’un raid à Naplouse le 17 juillet 2006, tuant le sergent Osher Damari, 20 ans, et blessant plusieurs autres soldats.

Le Shin Bet a déclaré qu’al-Rai était responsable de plusieurs autres attaques contre des soldats israéliens entre 2005 et 2007, alors qu’il faisait partie de la même cellule Tanzim, et qu’il a ensuite commis des dizaines d’autres fusillades et attentats à la bombe, dont certains ont blessé des soldats.

Les fusillades d’avril près de Naplouse étaient dirigées par un terroriste de la bande de Gaza, selon le Shin Bet. Al-Rai avait été payé pour recruter d’autres personnes et commettre les attaques, selon l’agence.

Un acte d’accusation à l’encontre d’Al-Rai, portant sur « de nombreuses infractions graves à la sécurité, notamment le meurtre du soldat Osher Damari », devait être intenté plus tard jeudi, selon le Shin Bet.

Alam al-Rai, 42 ans, sur une photo non datée publiée par le Shin Bet le 21 juillet 2022. Al-Rai est accusé de plusieurs fusillades et d’un attentat à la bombe meurtrier en 2006. (Crédit : Shin Bet)

Le Tanzim, une milice armée fondée en 1995 et très librement affiliée au Fatah, le parti au pouvoir de l’Autorité palestinienne, a été un acteur clé des violences qui ont marqué le début de la deuxième Intifada en 2000. Son chef était alors Marwan Barghouti, qui purge actuellement cinq peines de prison à vie pour avoir orchestré des attaques terroristes meurtrières.

Le groupe n’a été accusé d’aucune attaque majeure depuis près de deux décennies ; Israël a déclaré avoir appréhendé son chef en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...