Rechercher

43 suspects qui seraient liés à l’EI ont été arrêtés depuis l’attentat de Beer Sheva

Les responsables de la police ont indiqué que les arrestations d'individus affiliés à l'État islamique allaient continuer dans les prochains jours

La police arrête des suspects qui seraient impliqués dans l'attentat de Hadera ou qui entretiendraient des liens avec l'État islamique, le 28 mars 2022. (Crédit : Police israélienne)
La police arrête des suspects qui seraient impliqués dans l'attentat de Hadera ou qui entretiendraient des liens avec l'État islamique, le 28 mars 2022. (Crédit : Police israélienne)

Suite aux deux attaques meurtrières commises par des individus affiliés à l’État islamique, 43 sympathisants présumés du groupe jihadiste ont été arrêtées, selon la presse israélienne.

Les informations parues dans les médias ont précisé que 36 d’entre eux sont originaires du nord d’Israël.

Mardi dernier, un Arabe israélien originaire de Hura, une ville du sud du pays – qui avait fait de la prison, dans le passé, pour avoir tenté de rejoindre l’État islamique – avait tué quatre personnes dans un centre commercial de Beer Sheva.

Dimanche, deux cousins d’Umm al-Fahm — l’un d’entre eux avait été incarcéré pour avoir lui aussi essayé d’intégrer l’État islamique – avait tué deux agents de police qui se trouvaient à un arrêt de bus, à Hadera.

Si le groupe jihadiste a revendiqué la responsabilité des deux attentats, il ne semble pas que les terroristes aient reçu l’instruction de les commettre.

Les responsables de la police ont indiqué que les arrestations d’individus affiliés à l’État islamique allaient continuer dans les prochains jours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...