La police turque arrête un habitant d’Umm al-Fahm qui tentait de rejoindre l’EI
Rechercher

La police turque arrête un habitant d’Umm al-Fahm qui tentait de rejoindre l’EI

L’Arabe israélien de 23 ans a dit au Shin Bet qu’il voulait combattre avec le groupe terroriste après avoir vu des vidéos

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Ibrahim Hassan Yussef Ighbariah, habitant de 23 ans d'Umm al-Fahm, devant la cour du district de Haïfa, le 29 juin 2016. Il est accusé d'avoir tenté de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie. (Crédit : Twitter)
Ibrahim Hassan Yussef Ighbariah, habitant de 23 ans d'Umm al-Fahm, devant la cour du district de Haïfa, le 29 juin 2016. Il est accusé d'avoir tenté de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie. (Crédit : Twitter)

Un Arabe israélien de 23 ans a été arrêté par la police turque en juin alors qu’il essayait de se rendre en Syrie pour rejoindre le groupe terroriste Etat islamique (EI), a annoncé mercredi le Shin Bet.

Ibrahim Hassan Yussef Ighbariah, habitant de la ville arabe de Basse Galilée d’Umm al-Fahm, avait prévu de se rendre via Istanbul à la frontière turque avec la Syrie pour rejoindre les rangs de l’organisation terroriste, a annoncé le Shin Bet.

Il a été arrêté début juin à Gaziantep, en Turquie, à 40 kilomètres de la frontière syrienne, et a été renvoyé en Israël via l’aéroport international Ben Gurion le 10 juin, où il était attendu par des agents du Shin Bet.

Mercredi, Ighbariah a été inculpé par la cour du district de Haïfa pour tentative de rejoindre l’Etat islamique, qui est officiellement reconnu comme une organisation terroriste par Israël.

Pendant son interrogatoire, Ighbariah a déclaré aux enquêteurs avoir commencé à s’identifier à l’idéologie de l’EI après avoir regardé des vidéos et lu des informations publiées par le groupe, a déclaré le Shin Bet dans un communiqué.

Capture d'écran d'une vidéo de propagande djihadiste publiée par l'État islamique le 24 janvier 2016
Capture d’écran d’une vidéo de propagande djihadiste publiée par l’État islamique le 24 janvier 2016

Avant de partir, le jeune homme de 23 ans avait écrit une lettre à sa famille sur son intention de « rejoindre le jihad », e a discuté de sa décision avec certains de ses amis, dont certains ont « exprimé leur soutien à cette idée », a déclaré le Shin Bet.

Alors que l’on pense que près de 30 000 étrangers ont rejoint les rangs de l’EI ces dernières années, Israël a été relativement épargné par ce phénomène.

Selon les autorités israéliennes, moins de 50 arabes israéliens ont rejoint le groupe terroriste en Syrie et en Irak, contre près de 800 Allemands ou environ 200 Américains.

Néanmoins, le Shin Bet a souligné le risque que des citoyens israéliens rejoignent l’EI.

« Il y a la peur très réelle que des Israéliens soient utilisés par des groupes terroristes pour obtenir des informations sur des cibles de l’Etat d’Israël afin de mener des attaques terroristes contre elles », a déclaré le service de sécurité.

« Cet incident avec Ighbariah, comme avec d’autres, révèle également les conséquences et les résultats de jeunes gens exposés à du contenu et des vidéos de l’EI sur internet », a déclaré le Shin Bet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...