8 inculpés pour la fraude électorale de Beit Shemesh
Rechercher

8 inculpés pour la fraude électorale de Beit Shemesh

Les suspects auraient voté avec les cartes d’identité d’autres électeurs en se déguisant

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Moshe Abutbul, candidat à l'élection municipale de Beit Shemesh, vote à l'occasion du nouveau scrutin organisé dans la ville, le 11 mars 2014. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Moshe Abutbul, candidat à l'élection municipale de Beit Shemesh, vote à l'occasion du nouveau scrutin organisé dans la ville, le 11 mars 2014. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Huit personnes ont été inculpées mercredi pour avoir organisé un vote frauduleux en utilisant les cartes d’identité d’autres personnes pour voter pendant les élections municipales de la ville de Beit Shemesh en 2013.

Les suspects sont accusés de conspiration en vue de commettre un crime et d’avoir reçu des biens dans des circonstances aggravantes.

Selon les actes d’inculpation, délivrés par la Cour des magistrats de Jérusalem, les suspects ont rassemblé les cartes d’identité des électeurs qui n’avaient pas prévu de voter, puis les ont prêtées à d’autres qui ont voté pour le candidat du parti ultra-orthodoxe Shas, Moshe Abutbul.

Abutbul, le maire actuel, a remporté l’élection d’octobre 2013 avec une marge étroite. Mais une décision pour organiser de nouvelles élections a été prise par la Cour du district de Jérusalem deux mois après, après que Yehuda Weinstein, alors procureur général, et Eli Cohen, le candidat laïc battu, ont fait appel des résultats après des accusations de fraude.

La police avait découvert des centaines de cartes d’identité dans un appartement et une voiture qui appartiendraient à des partisans d’Abutbul, ainsi qu’une cachette de vêtements qui auraient servi à déguiser les individus qui ont voté plusieurs fois. Les enquêteurs pensent que Shaya Brand, proche d’Abutbul, avait organisé un plan pour identifier les électeurs qui ne votaient pas et les payer pour leurs cartes d’identité, pour que les partisans d’Abutbul puissent les utiliser pour leurs votes frauduleux.

Abutbul a également réussi à gagner l’élection suivante, organisée en mars 2014, avec 19 401 voix, soit 51 %, Cohen en ayant rassemblé 18 643.

Les résultats électoraux sont particulièrement sensibles à Beit Shemesh, qui s’est profondément divisée ces dernières années entre la population laïque et une nouvelle communauté ultra-orthodoxe. Les tensions dans la ville ont entraîné plusieurs incidents violents, souvent initiés par des hommes ultra-orthodoxes à l’encontre des femmes et des filles qu’ils jugent impudiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...