Rechercher

8 projets israéliens sélectionnés pour le « Sam Spiegel Series Lab »

Netflix aidera les auteurs à développer des scénarios sur la réalité israélienne, avec le soutien de créateurs de contenu télévisuel, tels que Hagai Levi et Jill Condon

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Des créateurs de télévision israéliens et américains, de gauche à droite : Noah Stollman, Dafna Levine, Ronit Weiss, Jill Condon et Hagai Levi, lors du lancement du laboratoire de séries Sam Spiegel en juin 2022. (Crédit: Courtoisie Sam Spiegel)
Des créateurs de télévision israéliens et américains, de gauche à droite : Noah Stollman, Dafna Levine, Ronit Weiss, Jill Condon et Hagai Levi, lors du lancement du laboratoire de séries Sam Spiegel en juin 2022. (Crédit: Courtoisie Sam Spiegel)

Huit projets israéliens ont été sélectionnés pour la première édition du Series Lab, un incubateur de séries lancé par l’école de cinéma Sam Spiegel de Jérusalem soutenu par Netflix, portant sur la réalité de la société israélienne qui vont d’une comédie se déroulant au Mémorial de Yad Vashem à un couple israélo-palestinien contemporain.

Parmi les créateurs, on trouve un cinéaste qui a fait sa première à Cannes, un lauréat du prix Ophir et un scénariste dont la première série a été couronnée de succès.

Les meilleurs professionnels de l’industrie – Hagai Levi, conseiller artistique de Series Lab (créateur de « Scenes from a Marriage », « BeTipul », « Our Boys » et « The Affair »), la réalisatrice Daphna Levin (« Euphoria », « Fifty », « BeTipul ») et Noah Stollman (« Our Boys », « Someone to Run With »)- travailleront avec les jeunes créateurs, les aideront à développer leur travail et à prospérer sur le marché mondial des séries.

« Le nouveau laboratoire contribuera à la mission de l’école de cinéma de Jérusalem (JSFL), qui consiste à porter des voix exceptionnelles à l’écran, en soutenant de jeunes artistes et professionnels, non seulement dans le domaine du cinéma, mais aussi dans celui de la télévision scénarisée », a déclaré Aurit Zamir, directeur des laboratoires de cinéma de la JSFL.

Huit scénarios ont été sélectionnés, dont « Urban Legends » de Nir Berger et Rani Avidan (Berger, avec Atara Frish, a créé « Dismissed » de Kan, également connu sous le nom de « Hamefakedet »).

Omri Van Essen, qui a travaillé sur « Tehran », a écrit « 3rd Generation » avec Tehila Peter-Dansker, produite par Paran Studios.

Parmi les autres projets figurent « Non-Issue », écrit par Nayef Hammoud et Gal Rosenbluth et produit par les Studios d’Herzliya, et « Territory X », écrit par Benjamin Freidenberg et Ihab Jadallah.

Le géant du streaming Netflix soutient l’inaugural Series Lab lancé par la Sam Spiegel JSFL.

Le Series Lab fait suite au Film Lab, de renommée internationale, créé par Sam Spiegel il y a dix ans, tous deux prolongeant la grande expertise de Sam Spiegel en matière d’émergence de talents locaux.

Le projet recevra également le soutien de VIS Social Impact, la nouvelle division de production thématique de ViacomCBS International Studios.

Des opportunités sont également offertes par Grow Creative, le programme mondial phare de formation et de développement de Netflix, dans lequel la productrice et scénariste Jill Condon (« Friends ») animera des ateliers sur le développement de scénarios et encadrera les participants. Netflix couvrira les frais de l’ensemble des participants.

La société londonienne Westend Films, dirigée par les productrices israéliennes Sharon Harel et Maya Amsellem, décernera un prix pour soutenir un conteur à la voix unique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...